Rouler vert sur la Côte-Nord : sept nouvelles bornes de recharge seront installées

Par Johannie Gaudreault 7:00 AM - 09 novembre 2022
Temps de lecture :

Sept nouvelles bornes de recharge pour véhicules électriques seront installées par Hydro-Québec sur la Côte-Nord.

Les véhicules électriques gagnent en popularité partout au Québec, les touristes sont de plus en plus adeptes du transport vert, alors les régions comme la Côte-Nord doivent suivre la vague et accélérer la cadence d’installation de nouvelles bornes de recharge.

C’est ce que fait Hydro-Québec qui cible des endroits stratégiques pour agrandir le circuit électrique de la province. Sept nouvelles bornes feront d’ailleurs leur apparition sur le territoire nord-côtier.

« Il y aura deux nouvelles bornes de recharge rapide dans le stationnement du A&W à Baie-Comeau. Elles seront opérationnelles très prochainement », dévoile Cathy Hamel, conseillère relation avec le milieu chez Hydro-Québec.

Quant aux autres bornes, elles seront aménagées à Baie-Johan-Beetz (2), à Sept-Îles et à Tadoussac (2). Ces ajouts se traduisent par la « volonté d’en avoir de plus en plus partout au Québec dans des endroits achalandés, près des commerces, par exemple », selon Mme Hamel.

Toutes les bornes disposées par Hydro-Québec sont à recharge rapide. « Les propriétaires de véhicules électriques peuvent donc utiliser les services des commerces à proximité pendant le rechargement d’une durée d’environ 20 minutes », explique la porte-parole.

Comme elles appartiennent à l’institution gouvernementale, les revenus enregistrés par le service lui reviennent.

Bornes municipales

D’un autre côté, les municipalités aménagent le plus souvent des bornes de rechargement dites standard. Le temps nécessaire pour recharger le véhicule est plus long.

À Baie-Comeau, la Ville se munit de deux autres stations de recharge sur la rue Bossé. Celles-ci devraient être fonctionnelles d’ici le début décembre.

« Nous avons bénéficié d’une subvention dans le cadre du programme pour l’achat et l’installation de bornes sur rue d’Hydro-Québec », dévoile l’agent aux communications à la Ville de Baie-Comeau, Pierre-Olivier Normand, précisant que l’emplacement choisi n’est pas lié à la future place publique, mais plutôt pour respecter le critère de rue commerciale demandé par le programme.

L’aide financière d’Hydro-Québec permet de couvrir les dépenses admissibles, avant taxes, jusqu’à concurrence de 12 000 $ par borne simple et de 24 000 $ par borne double.

Elle vise à améliorer l’offre de recharge dans les quartiers densément peuplés, au cœur de la ville ou près des parcs et des sites touristiques. Le programme de subvention a débuté le 25 mai 2021 et se terminera en 2029.

Selon M. Normand, la Ville de Baie-Comeau souhaite devenir « un leader dans le domaine de l’électrification ».

« On tend l’oreille pour les subventions, ajoute-t-il. On veut électrifier le plus possible le transport. C’est d’ailleurs ce que mentionne notre nouveau plan environnement alors les bottines suivent les babines. »

Vers l’électrification des véhicules municipaux

La Ville de Baie-Comeau sera l’une des premières municipalités de la Côte-Nord à électrifier sa flotte de 149 véhicules municipaux. Cinq véhicules seront remplacés annuellement jusqu’en 2035 et quatre sont déjà en commande cette année.

« Ça se fait à Saguenay, à Baie-Saint-Paul et à Boucherville, entre autres, ce n’est donc pas une première au Québec, mais sur la Côte-Nord, on est dans les premières villes à prendre ce virage », illustre l’agent aux communications à la Ville de Baie-Comeau, Pierre-Olivier Normand.

L’électromobilité de la flotte municipale fait partie des actions retenues dans le plan environnemental de la Ville dévoilé il y a quelques semaines. « L’objectif est de réduire de 50 % d’ici 2023 les émissions de gaz à effet de serre (GES), alors on donne un bon coup de barre, déclare M. Normand. Il faut savoir que 60 % des GES de la Ville sont générés par les véhicules municipaux. »

Les véhicules en fin de vie seront d’abord ciblés pour être remplacés par des automobiles électriques jusqu’à ce que « la totalité ou la majeure partie de la flotte soit changée », selon le porte-parole.

Les quatre premiers véhicules commandés sont des véhicules utilitaires sport et minifourgonnettes.
En ce qui concerne les bâtiments municipaux qui seront dotés de bornes de recharge, ils seront déterminés dans un laps de temps donné grâce à un diagnostic effectué via le programme Transportez vert du ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles.

Celui-ci inclura la collecte et l’analyse des données pour dresser le profil énergétique du parc de véhicules et déterminer les mesures prioritaires.

Une étude de faisabilité et de planification sera ensuite effectuée afin de bien définir les cibles réalistes, d’évaluer la rentabilité des mesures et de déterminer les moyens et les ressources nécessaires à sa mise en œuvre. Ces travaux seront réalisés par un accompagnateur en gestion de l’énergie.

« Ce sera une belle analyse complète pour rendre notre flotte plus verte. On va commencer à intégrer les résultats du diagnostic par la suite afin d’avancer dans ce cheminement, dévoile Pierre-Olivier Normand. Tant qu’à s’investir là-dedans, on veut le faire correctement, dans le bon sens. »

Évidemment, l’investissement municipal pour rendre plus vert le parc routier dépendra des résultats de l’analyse. « Ce qui est certain, c’est qu’on puisera au maximum dans les subventions disponibles pour que le projet soit le moins possible à la charge des citoyens », de promettre l’agent aux communications.

Un départ à Sept-Îles

La Ville de Sept-Îles possède actuellement cinq véhicules électriques et trois bornes pour les recharger. Elle les utilise au niveau de la sécurité incendie, à l’urbanisme, pour son secteur informatique et aux travaux publics. Elle a commencé à s’en procurer il y a trois ans. Elle souhaite en acheter autant que possible dans l’avenir, mais elle fait face à un problème d’approvisionnement.

« Encore la semaine passée, nous avons regardé pour nous en procurer un et on parle de deux ans d’attente chez les concessionnaires », a dit Patrick Gwilliam, directeur général de la Ville de Sept-Îles. Les concessionnaires ne peuvent pas non plus garantir les prix entre la réservation et le moment de la livraison, ce qui complique l’achat pour la municipalité.

La Ville devra continuer d’acheter des véhicules à essence dans les prochaines années, en raison du manque de disponibilité. Toutefois, elle va dans le sens de l’objectif du gouvernement d’avoir uniquement des véhicules électriques d’ici 2035. Au total, elle aurait près de 90 véhicules à remplacer.

Avec Emy-Jane Déry

La Ville de Sept-Îles bénéficie de trois bornes pour recharger ses véhicules électriques, dont une dans le stationnement de l’Hôtel de Ville. Photo : Courtoisie

53 % plus de véhicules électriques

Les derniers chiffres de l’Institut de la statistique du Québec, publiés à la fin octobre, démontrent une hausse des ventes de véhicules électriques dans toutes les régions, mais la Côte-Nord illustre l’une des plus fortes croissances observées avec une augmentation de 53 % entre 2021 et 2022.

La région est passée de 379 à 579 véhicules électriques en l’espace d’une année. Pour l’ensemble du Québec, le nombre total dépasse les 136 000. L

a quantité de bornes est également en hausse entre mars 2021 et mars 2022 passant de 66 à 83. Il s’agit d’une variation positive de 26 %. On retrouve près de 1 000 bornes de recharge supplémentaires dans la province pour un total de 7 531 en date du 31 mars.

Dans l’ensemble, on compte 18,2 véhicules électriques pour chaque borne présente sur le territoire québécois. Supérieur à celui observé l’an dernier (14,9), ce ratio s’inscrit ainsi dans une tendance générale à la hausse observée les dernières années dans pratiquement toutes les régions.

Sur la Côte-Nord, on retrouve 7 véhicules électriques par borne de recharge.

Véhicules électriques par MRC
Sept-Rivières : 333
Manicouagan : 219
Haute-Côte-Nord : 47
Minganie : 15
Caniapiscau : 10
Golfe-du-Saint-Laurent : 4
Source : Association des véhicules électriques du Québec

Partager cet article