Le vélo de la solidarité

Par Marie-Eve Poulin 6:00 AM - 08 juillet 2022
Temps de lecture :

Sébastien Servant en compagnie de son père Michel, sont bien heureux de ce geste de générosité initié par Steven Samson. Photo: capture d’écran Youtube.

L’entrepreneur Steven Samson invite les gens de Sept-Îles à faire un don pour défrayer les coûts de l’achat d’un vélo hybride pour Sébastien Servant, un homme de 23 ans atteint du syndrome d’Apert, qui, jour après jour, se déplace à vélo pour nettoyer la ville et ramasser des canettes.


Quand Steven Samson a démarré son entreprise, Michel Servant, le père de Sébastien, était son premier employé et c’est à ce moment qu’il a appris à connaître Sébastien. Il le qualifie de très vaillant et veut lui donner un coup de main pour avoir une meilleure qualité de vie.

« Il n’y a rien qui l’arrête et c’est ça qui est beau de voir Sébastien aller », dit Steven Samson, dans la vidéo publiée sur YouTube.

Le syndrome d’Apert se caractérise par des malformations physiques des pieds, des mains et du visage, puis des atteintes mentales légères, dans son cas.

Malgré tout, Sébastien Servant fonce dans la vie et aime aider les autres en participant à diverses tâches ici et là.
La famille Servant ne demandait rien, mais M. Samson qui apprécie beaucoup Sébastien, jugeait nécessaire de bien l’équiper, tant pour sa sécurité, que pour faciliter et améliorer son quotidien.

Comme Sébastien se balade été comme hiver, sous la neige, ou sous la pluie, il lui faut un vélo sécuritaire qui sera adapté à ses besoins.

Les dons qui dépasseront l’objectif fixé seront utilisés pour répondre aux besoins spécifiques tels que des vêtements saisonniers, du matériel pour transporter les canettes, l’entretient de son vélo, etc.

L’objectif du Gofund me était fixé à 3500 $. Toutefois, le coût total réel des dépenses est de 4500 $ pour le vélo et 2000 $ pour la remorque.

En date du 29 juin, l’objectif était déjà dépassé et les dons continuaient de rentrer.

Partager cet article