Que signifiait un « chioué » à la fin du 19e siècle en Minganie?

Par Emy-Jane Déry 11:15 AM - 27 mai 2021
Temps de lecture :

Photo Pixabay

Une partie des récits du gardien de phare, Placide Vigneau, est à connotation plus personnelle. Il y rapporte entre autres des recettes de remèdes qu’il a récolté « ici et là » de 1867 à 1901. Il fait également un inventaire des mots et expressions qui étaient utilisés durant son enfance aux Îles-de-la-Madeleine et qui ont perpétués à la Pointe-aux-Esquimaux. Vous en reconnaitrez certainement.

Lexique des mots et expressions

Abriller ou Abryer – Couvrir, envelopper d’une couverte, etc

Aouindre – Aveindre, ôter quelque chose de sa place

Avoir le cœur asson ou À son. – Avoir des brûlements, acidités de l’estomac.

Bâsir ou Bâzir – Disparaître tout d’un coup, subitement.

Bebel – Jougou, petit objet de luxe.

Bouchure – Clôture.

Braillons ou Brayons – Toutes sortes de vieilles guenilles.

Ça m’éventes – Pour ça m’étonne.

Chebin que oui, ou non – Pour je crois bien que oui ou non.

Chez eusse – Pour chez eux.

Chioué – Lieux d’aisance.

De Meshuis – Vieux français pour Désormais.

Emoustiqué – Être sur le point de se fâcher, être de mauvaise humeur.

Être trempe – Être mouillé.

Faire Zire – Être très sale, malpropre.

Fredillou ou Fordillou – Frileux.

Fourâche – Farouche.

Fiance – Pour se fier. Il n’y a pas de fiance à ce qu’un tel dit; pour il n’y a pas à se fier, les Canadiens disent il n’y a pas de fiat.

Magané – Détérioré, endommagé, les Canadiens l’emploient comme nous.

Mon Pa – Mon père, mon papa, papa

Salbarbe – Puisette pour prendre du hareng, caplan, dans la senne.

Stila – Pour celui-là.

*Extrait de Récits de naufrages, VLB éditeur, p.191 à 197

Recettes de remèdes

Pour les rhumatismes Se laver avec de l’eau dans laquelle on a fait bouillir des patates.

Pour les dartres* Déposez un peu de blé sur une plaque de fer, ensuite faites chauffer un autre morceau de fer plat au rouge, en le posant sur le blé, il en fera sortir une espèce de graisse ou d’huile avec laquelle vous graissez votre dartre.

Constipation Manger une pincée d’anis aussitôt après le repas

Hémorroïdes Une partie de goudron à manœuvre avec deux parties de saindoux.

Pour faire entendre Supposons une chopine ou un demiard de fourmis, qu’on trouve gelées dans les arbres secs ou ailleurs, les mettre dans un petit sac de coton humecté de vinaigre, les presser et les tordre bien fort. Alors il en sort une matière blanche comme de la graisse d’oie. Si c’est trop épais pour bien couler, y ajouter un peu de vinaigre. En mettre un peu dans l’oreille une ou deux fois par jour. Il paraît que ça fait terriblement mal.

*Extrait de Récits de naufrages, VLB éditeur, P.199 à 201.

Sur le même sujet : Un gardien de phare raconte l’histoire de la Côte-Nord, La quête de liberté a amené les premières familles en Minganie

Partager cet article