Une cuisinière de Maliotenam s’envole vers la Belgique

Par Mathieu Morasse 12:00 AM - 11 Décembre 2018
Temps de lecture :

Mani-Pien Vollant dans la cuisine du CPE Auassis, à Maliotenam.

Mani-Pien Vollant, une cuisinière de Maliotenam, fera découvrir la cuisine autochtone dans un festival culinaire tenu du 15 au 21 décembre en Belgique.

La cuisinière de 35 ans assistera le chef malécite Maxime Lizotte au Festival de Cuisine d’Hiver de Mons, une ville francophone de 100 000 habitants du sud-ouest de la Belgique.

Les deux chefs autochtones s’installeront aux fourneaux pendant une semaine pour faire découvrir les plats, la culture et l’histoire autochtones aux festivaliers belges.

Le clou de leur séjour sera un souper quatre services avec accords vins-mets. Ils participeront préalablement à un brunch et à un «snack» barbecue.

«On va promouvoir les menus gastronomiques autochtones. On va cuisinier du gibier, des produits boréaux, des petits fruits, de la bannique», détaille Mani-Pien Vollant.

Défi créatif

Marie-Pier Vollant (Mani-Pien est en innu) a obtenu son Diplôme d’études professionnelles (DEP) en cuisine d’établissement à Québec voilà une dizaine d’années.

Elle travaille comme chef au Centre de la petite enfance (CPE) Auassis, à Maliotenam, où elle cuisine de grandes quantités pour les enfants et les éducatrices.

À la maison, elle laisse aller sa créativité et agrandit considérablement son menu. Elle voit néanmoins la cuisine gastronomique comme un défi personnel.

«J’ai vu passer une annonce de Tourisme autochtone sur Facebook. Ça m’a interpelé pour aller apprendre davantage. Je vais aussi partager ma culture là-bas», raconte-t-elle.

La mère de famille rêve d’éventuellement ouvrir son propre restaurant.

«Quand j’ai suivi mon cours, mon rêve, c’était d’avoir un café à moi, un truc à moi. Ce l’est encore. Je pense qu’un jour, ça va se réaliser», prophétise-t-elle.

Partager cet article