Sept-Îles présentera son budget le 17 décembre

Par Jean-Christophe Beaulieu 12:00 AM - 10 Décembre 2018
Temps de lecture :

Le maire Réjean Porlier et le conseil municipal de Sept-Îles présenteront le budget de la Ville le 17 décembre prochain.

C’est le 17 décembre que la population septilienne saura de quoi aura l’air son nouveau compte de taxes municipales. Est-ce que le conseil maintiendra une hausse de 2% ou ira-t-il jusqu’à 3,5% comme une firme externe recommandait?

Le budget de l’an dernier a été le premier à être équilibré sans avoir recours au surplus accumulé de la municipalité. Une augmentation de 2,25% de la taxe foncière avait été décidée, tous secteurs confondus (résidentiel, commercial et industriel). Qu’en sera-t-il cette année?

3,5%

En 2015, les membres du conseil municipal avaient demandé à une firme externe de les accompagner pour réaliser un cadre financier. À la lumière des investissements faits, des dettes et des engagements à venir, celle-ci recommandait d’augmenter les taxes de 3,5% annuellement

«Vous devriez avoir ce rythme d’augmentation de taxes là, pour rencontrer vos obligations et maintenir les services nous avait-on dit. Mais on n’a jamais voulu aller jusque-là, on s’en est tenu à une moyenne d’augmentation de 2% par année jusqu’à maintenant. On a réussi à se limiter à ça en faisant toute sorte d’efforts», souligne le maire de Sept-Îles.

La révision du plan de déneigement y aura contribué, tout comme la gestion plus serrée des ressources humaines et l’analyse du financement des corporations municipales. Des choix difficiles ont dû être fait admet Réjean Porlier, «en demandant par exemple à nos équipes de limiter les dépenses», mais tout cela visait à limiter l’augmentation des taxes à 2%.

Eau potable et complexe sportif

De plus en plus d’investissements sont requis en matière d’environnement pour les municipalités. La gestion des matières résiduelles et le traitement de l’eau potable entre autres sont de plus en plus exigeants.

«Ça fait cinq ans que je suis là, et année après année, je vois à quel point c’est considérable les investissements que ça demande», mentionne M. Porlier.

Avec le complexe sportif à venir et les investissements à l’usine d’eau potable, est-ce que la Ville arrivera à maintenir la hausse à 2%?

«On n’a pas encore décidé du taux de taxe, rien n’a été décidé en caucus encore. On aura les réponses le 17 décembre.»

Partager cet article