Guy Berthe a l’intention d’être candidat aux élections fédérales

Par Jean-Christophe Beaulieu 12:00 AM - 26 juillet 2018
Temps de lecture :

Guy Berthe, ayant fait un mandat au municipal, souhaite maintenant se diriger vers le fédéral.

Un deuxième aspirant candidat s’annonce pour le Parti libéral du Canada (PLC) dans Manicouagan. L’ex-conseiller municipal Guy Berthe annonce son désir d’être candidat et croit ainsi pouvoir faire cheminer les dossiers importants pour la région.

Déjà en 2017, alors qu’il était conseiller municipal dans le district du Vieux-Quai, Guy Berthe laissait entendre qu’il pourrait éventuellement se diriger vers un autre palier gouvernemental.

«Il s’en vient des élections au provincial et au fédéral, ce serait peut-être intéressant pour Sept-Îles d’être du bon côté des gouvernements», avait-il mentionné au Nord-Côtier à l’époque. En un an, il a pu y réfléchir et annonce qu’il souhaite bel et bien être candidat pour le Parti libéral du Canada dans le comté de Manicouagan.

«Ma décision est prise, je désire être le représentant du PLC aux élections fédérales de 2019. Si on regarde mes expériences précédentes, on peut voir que j’ai un attrait particulier pour aider les gens et travailler pour la société. C’est les qualités premières d’un bon député», croit-il.

Se disant particulièrement interpellé par le développement urbain, M. Berthe est en effet administrateur de l’Office municipal d’habitation de Sept-Îles ainsi que président de la Corporation de développement de logements pour les aînés. L’actuel directeur des ressources matérielles et financières au Cégep de Sept-Îles a aussi passé 10 ans à travailler avec les Autochtones et dit bien connaître la région et son territoire.

«Vaut mieux être avec le parti au pouvoir»

Guy Berthe affirme ne pas faire partie de ceux qui, opportunistes, cherchent les meilleures occasions pour se présenter en politique.

«Mon intérêt vient des dossiers que l’on pourrait défendre pour la Côte-Nord. Il y en a plusieurs à faire cheminer, que l’on pense aux pêches, à l’assurance emploi, aux routes et aux quais. La meilleure façon d’avoir une reconnaissance dans ces dossiers est de changer de cheval de bataille», laisse-t-il entendre.

Le Bloc québécois, outre la période de «la vague orange» (2011-2015), est en force depuis longtemps dans le comté. Depuis 1993, ce sont ses députés qui ont remporté le siège dans Manicouagan. Mais pour M. Berthe, le temps pourrait être venu pour le Parti libéral de revenir dans la région. La dernière fois que cela s’est passé remonte toutefois à il y a près de 40 ans, où le libéral André Maltais avait remporté le vote. C’était en 1980.

«Il faut changer de siège. C’est bien de revendiquer des choses, mais il faut construire, bâtir et développer. Ça pourrait faire du bien à la Côte-Nord d’être avec le parti qui est au pouvoir. Si le Parti libéral me rejoint, c’est parce que c’est un parti ouvert au développement, contrairement à d’autres qui sont toujours dans l’opposition.»

Deux candidats dans Manicouagan

Guy Berthe est la deuxième personne à faire connaitre son intérêt d’être candidat pour les libéraux dans la région. Dave Savard, président de l’Association libérale fédérale de Manicouagan, s’est présenté comme aspirant candidat le 9 juillet dernier, alors qu’il avait invité les élus de Sept-Îles à faire connaitre leurs priorités en vue des élections fédérales de 2019.

Pour l’instant, aucun autre candidat ou candidate ne s’est annoncé dans le comté, mentionne M. Savard.

«Une invitation a été envoyée aux membres de l’Association, mais personne ne s’est manifesté. Quant à l’annonce de M. Berthe, on ne peut que voir ça d’un bon œil d’avoir plus d’un candidat qui se présente», assure-t-il.

Ce sera ultimement aux membres de l’Association libérale fédérale de Manicouagan que reviendra le choix du meilleur représentant comme candidat dans la région.

 

 

Partager cet article