La station récréotouristique reçoit 150 000 $ de la part d’IOC

Par Frédérick Jolicoeur Tétreault 12:00 AM - 23 juin 2017
Temps de lecture :

Le conseil d’administration de la Station récréotouristique de Gallix a annoncé avoir reçu une contribution de 150 000 $ de la part de la compagnie minière IOC-Rio Tinto dans le cadre de la campagne de financement «Un don pour ma station». Il s’agit de la première grande entreprise locale à supporter le projet de construction d’un nouveau chalet.

«Ce n’est pas une exclusivité qu’ils [IOC] veulent. Ils veulent que l’ensemble de la communauté d’affaires soit en arrière du projet», révèle la présidente du conseil d’administration de la Station récréotouristique de Gallix, Ghislaine Langelier, en ajoutant qu’elle espère voir «Alouette, Mine Arnaud, Champion…bref, toute la communauté d’affaire de la région embarquer dans le projet».

En effet, outre la subvention de  1 460 000$  de la part du ministère de l’Éducation du Loisir et du Sport, la contribution de IOC représente le plus gros montant octroyé au projet d’une valeur totale de 2,7 millions. «C’est sûr que c’est un partenaire majeur. Avec ça, on dépasse le tiers de notre objectif de 500 000$», avoue madame Langelier.

Unir la population et les entreprises

La campagne «Un don pour ma station» a été lancée au mois de mars 2017 et vise à récolter 500 000$, soit le montant nécessaire pour compléter la mise de fonds du projet de construction d’un nouveau chalet et d’obtention d’un «tapis magique».

Le conseil d’administration de la station a donc mis sur pied un plan de financement en deux volets, qui d’une part ciblait les citoyens, et de l’autre, la moyenne et grande entreprise de la région. «Moi, mon  idée  c’est d’unir la population et les entreprises ensemble pour faire lever le projet», explique Ghislaine Langelier.

Selon le plan de visibilité de la campagne, IOC pourra bénéficier d’une salle complètement décorée à son effigie à l’intérieur de la nouvelle station. «Il  y aura de la visibilité à l’extérieur du chalet, mais à partir de 50 000 $, nous offrons des salles de visibilité pour une durée qui varie selon le montant», précise l’initiatrice du projet.
Bien que la station possède déjà son propre nom, la présidente avance qu’un don de 400 000$ permettrait à une entreprise d’associer son nom à celui de la station.

Par ailleurs, les particuliers peuvent également s’affilier au projet en achetant une brique symbolique vendue au coût de 300$, ou tout simplement en effectuant un don en argent via le site internet de la station récréotouristique. De là, il est aussi possible de suivre l’avancement de la campane en temps réel.

Selon la présidente, la station contribue à offrir un milieu sportif et socioculturel de qualité, non seulement pour Sept-Îles, mais également pour le reste de la région.

« Je considère que pour avoir une région en santé, pour attirer du personnel de qualité et des familles à venir s’établir, ça prend de tout les milieux. La station de Gallix fait partie de l’ensemble de services qui permet de faire du sport extérieur et de profiter du vaste territoire que l’on a», soutient-elle.

La campagne  de financement se poursuivra tout au long de la saison 2017-2018. Les travaux de construction du nouveau chalet devraient s’amorcer au printemps 2018, à la fin de la saison de glisse.

 

Partager cet article