Les Nord-Côtiers couronnent une saison de rêve

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 25 avril 2017
Temps de lecture :

Après avoir triomphé au Tournoi pee-wee de Jonquière, au prestigieux Tournoi international de hockey pee-wee de Québec, les Nord-Côtiers du pee-wee AAA Relève ont complété cette saison extraordinaire avec la conquête de la fameuse Coupe Dodge de hockey mineur.

Les Nord-Côtiers du pee-wee AAA Relève ont couronné une saison de rêve, le week-end passé, en s’appropriant la prestigieuse Coupe Dodge, emblème des championnats provinciaux de hockey mineur.

Texte de Sandro Celant – Le Manic

Le conte de fées des jeunes patineurs de la région s’est terminé par une conclusion heureuse avec la conquête tant convoitée obtenue sur une surface glacée de l’aréna Rodrigue Gilbert de Montréal.

Les protégés de l’entraineur-chef Jean-Philippe Claveau et ses adjoints Éric Smith et Jean-Marc Lévesque sont d’ailleurs passés par la grande porte avant de confirmer leur excellence sur la scène élite québécoise.

Victorieux par le pointage de 5-0, dimanche matin, lors de leur partie de demi-finale, les Nord-Côtiers ont conservé la même recette gagnante au match ultime remporté par la marque de 2-0 sur les Olympiques de l’Outaouais.

Marc-Olivier Ambroise a ouvert la marque avec le premier but du match, qui allait s’avérer le but gagnant, en milieu de troisième période. Son coéquipier Mathis Côté a ensuite inscrit le filet d’assurance, 72 secondes plus tard.

Devant le filet

Devant le filet, le gardien Tristan Pelletier a également eu son mot à dire dans le triomphe avec son deuxième jeu blanc de la journée. Le cerbère n’a rien voulu savoir en fermant la porte à l’ennemi dans les trois dernières victoires du tournoi.

Le numéro 33 a disputé cinq des sept matchs de son club durant la compétition. Il a cédé deux fois au match inaugural avant de remporter ses quatre sorties suivantes par voie de blanchissage.

«Tout comme le reste de l’équipe, nos gardiens ont fait le travail. Anaëlle (Gagné) a été brillante dans le match numéro 3. Dans le cas de Tristan, il a excellé et c’était difficile de briser une combinaison gagnante», a avoué le pilote Jean-Philippe Claveau.

Tout le mérite

Encore émerveillé par la performance de sa formation (fiche globale de 6-1), le dirigeant a donné le tout mérite à ses joueurs. «Nous avons été un mois sans jouer avant les championnats. Cela n’a pas été facile au début, mais plus le tournoi avançait, plus les jeunes retrouvaient leur rythme en appliquant le système de jeu à la lettre».

Inspirés par leurs précieux titres acquis au Tournoi pee-wee de Jonquière, au fameux Tournoi international de hockey pee-wee de Québec, nos représentants ont parfaitement illustré le populaire dicton «Jamais deux sans trois».

«Nous avons eu la chance de travailler avec un groupe de 17 joueurs qui ont une attitude de gagnants. Ils ont tiré des bonnes leçons des défis précédents et sont revenus en force en utilisant la même recette».

Jean-Philippe Claveau a reconnu que le match numéro 4 contre le National de Montréal (fiche de 31-0-1, différentiel de +86 avant le tournoi) s’est avéré un gros test que ses athlètes ont réussi avec brio dans ce gain de 3-0.

L’élan fructueux s’est poursuivi de plus belle le dimanche. «On croyait en nos chances et tous les joueurs, autant les premières que les deuxièmes années ont contribué à cette saison de rêve, qui ne se répétera probablement jamais.»

En vitesse

Les deux autres équipes des Nord-Côtiers ont aussi pris part à ce dernier rendez-vous d’envergure. Dans le midget espoir, la troupe régionale a bien fait avec des victoires de 2-0 et 3-0 avant du subir une défaite amère de 2-1 au match numéro 3. Dans le bantam AAA Relève, nos délégués ont baissé pavillon à leurs trois premières parties.

Du côté des quatre équipes des Basques de Sept-Îles, seul l’atome BB aura disputé plus que le minimum de trois parties. Battue 2-1 par les représentants de l’Abitibi-Témiscamingue à son premier match, la formation double lettre septilienne a vaincu les Mariniers (Bas-Saint-Laurent) par la marque de 5-3 et le V. Boutin (Estrie) au compte de 1-0, en fusillade, pour atteindre la ronde quart de finale. Les Basques ont cependant perdu 5-4, en prolongation, contre les Gladiateurs de Gaspésie-Les Îles. Les trois autres clubs de Sept-Îles (pee-wee, bantam et midget) ont encaissé la défaite à leurs trois parties.

Partager cet article