Cure de jouvence pour le Musée régional de la Côte-Nord

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 28 février 2017
Temps de lecture :

Le maire de Sept-Îles, Réjean Porlier, le ministre responsable de la région, Pierre Arcand, la conseillère à la culture, Lorraine Dubuc-Johnson et le président du conseil d’administration du musée, Jacques Delagrave.

Québec allonge 1,5 million $ pour la revitalisation du Musée régional de la Côte-Nord en grand besoin de travaux majeurs de rénovations, nécessaires à la pérennité de l’institution muséale.

L’aide du gouvernement, confirmé cet après-midi par le ministre responsable de la région, Pierre Arcand, s’inscrit dans la mise en branle d’un projet global estimé à 2,4 millions $, auquel contribue aussi la Ville de Sept-Îles (600 000$), le Musée et le ministère du Patrimoine canadien.

De passage sur la Côte-Nord pour quelques jours, le ministre Arcand en a profité pour rappeler l’importance que revêt ce lieu culturel régional. «Il faut maintenir les infrastructures muséales en région. Ça fait partie de l’identité d’un peuple. Le bâtiment avait grandement besoin de soin», lance-t-il, soulignant l’implication de son collègue de la Culture et des Communications, Luc Fortin.

Conscient des difficultés financières rencontrées par les musées au Québec et même ailleurs, M. Arcand n’ose pas s’avancer pour l’heure à savoir si leur budget de fonctionnement pourrait éventuellement être revu à la hausse.

«Je ne peux pas me prononcer. Chacun des ministères a ses contraintes», indique-t-il. «On a réussi à se dégager une certaine marge de manœuvre sur le plan budgétaire. On respire un peu mieux. C’est certain qu’on va regarder chacun des projets qui sont devant nous avec beaucoup d’intérêt. On doit véritablement travailler à la vitalité culturelle en région».

Un nouvel élan

Le président du conseil d’administration du Musée régional de la Côte-Nord, Jacques Delagrave, accueille quant à lui cette aide financière avec beaucoup d’enthousiasme. «On a attendu longtemps après cette annonce. Le dossier a pris du temps à cheminer. On avait des craintes pour l’édifice. Son état se détériorait. La structure extérieure s’effritait. Il y avait des infiltrations d’eau. L’air n’était pas de qualité en hiver. Ça nuisait à la conservation des collections qu’on abrite en nos murs», énumère-t-il.

Le Musée régional de la Côte-Nord a été construit en 1985.

Partager cet article