Bilan 2016: Le marché immobilier continue d’en arracher sur la Côte-Nord

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 18 janvier 2017
Temps de lecture :

(LE MANIC) Le nombre de transactions immobilières a été en perte de vitesse dans les cinq principales villes de la Côte-Nord en 2016, révèle le bilan produit par les Évaluations immobilières Richard & associés. Dans les faits, il s’agit de la pire année à ce chapitre en 10 ans.

Par Charlotte Paquet

Que ce soit à Baie-Comeau, à Sept-Îles, à Port-Cartier ou encore à Forestville et Havre-Saint-Pierre, les ventes de maisons accusent un retard par rapport à 2015. À titre d’exemple, à Baie-Comeau, le nombre de transactions a chuté de 196 à 176, tandis qu’à Sept-Îles, il est de 182 à 138. C’est à Havre-Saint-Pierre où la situation est la pire avec une baisse de 28 à 6 dossiers conclus.

Comme il fallait s’y attendre, le prix moyen de vente diminue pratiquement partout. L’écart le plus significatif, soit 19 000 $, concerne le Secteur-Ouest de Baie-Comeau (les deux secteurs sont analysés distinctement). Forestville fait cependant bande à part avec un prix moyen qui est passé de 105 600 $ à 113 125 $ en un an.

D’ailleurs, sauf à Forestville, partout les maisons se vendent sous l’évaluation municipale. À Baie-Comeau, les prix moyens des propriétés transigées sont de 158 100 $ dans le Secteur-Est et de 169 000 $ dans le Secteur-Ouest. À Sept-Îles, il se situe à 237 000 $.

Partager cet article