La vaccination contre la grippe commence en novembre

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 02 novembre 2016
Temps de lecture :
doctor examining a child in a hospital 494880706

(Le Manic) La campagne de vaccination de masse contre la grippe saisonnière s’amorcera cette année dans la semaine du 6 novembre.

Karine Boivin Forcier

Plus de 23 500 doses de vaccin seront disponibles dans les cliniques de vaccination de la région organisées par le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Côte-Nord et les centres de santé autochtones.

La vaccination est offerte gratuitement aux personnes qui présentent un risque plus élevé de complications en raison de leur âge ou de leur état de santé. Cette catégorie regroupe les enfants de 6 à 23 mois, les personnes âgées de deux ans et plus atteintes d’une maladie chronique, les femmes enceintes qui en sont à leur deuxième ou troisième trimestre de grossesse et les personnes âgées de 60 ans et plus.

Les travailleurs de la santé et l’entourage des personnes à risque, incluant celles qui prennent soin d’enfants de moins de six mois, peuvent également recevoir le vaccin sans frais. De même, toutes les personnes habitant des secteurs éloignés ou isolés, comme les résidents de la Minganie, de la Basse-Côte-Nord, de Fermont, de Schefferville et de Kawawachikamach, incluant les communautés innues de ce territoire, peuvent recevoir le vaccin gratuitement.

Les personnes ne faisant pas partie des groupes cibles peuvent recevoir le vaccin au cout d’environ 20 $.

Mentionnons que le vaccin contre le pneumocoque est aussi recommandé et offert gratuitement aux personnes âgées de 65 ans et plus et à celles atteintes de certaines maladies chroniques. Ce vaccin est généralement administré une seule fois dans une vie.

Pour connaitre l’horaire des cliniques de vaccination, la population est invitée à consulter le site Web du CISSS à www.cisss-cotenord.gouv.qc.ca ou sa page Facebook. Des publicités seront également diffusées dans les médias locaux.

En 2015-2016, un total de 21 400 doses du vaccin ont été administrées dans la région. La campagne a permis de joindre près de la moitié des personnes de 60 ans et plus et 33 % des enfants de 6 à 23 mois. Quelque 56 % des travailleurs de la santé ont été vaccinés.

Partager cet article