Mise à jour économique: L’argent sera réparti «de façon équitable», selon Carlos Leitão

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 01 novembre 2016
Temps de lecture :
Carlos Leitão

Le ministre des Finances, Carlos Leitão.

Les 100 millions $ par année «pour appuyer le développement économique des régions», annoncé le 25 octobre lors de la mise à jour économique du gouvernement, seront répartis «de façon équitable» par les ministres responsables, même si Montréal et Québec pourront piger dans cette somme, assure le ministre des Finances Carlos Leitão.

Le ministre des Finances a annoncé dans sa mise à jour économique des «investissements additionnels immédiats de 100 millions $ par année pour appuyer le développement économique des régions», pour un total de 400 millions $ sur quatre ans. Le gouvernement souhaite par ces sommes «offrir aux régions (…) des moyens financiers additionnels pour soutenir leur développement économique», incluant les régions «de la Capitale-Nationale et de la métropole ».

«On prétend investir 100 millions $ pour les régions, mais on écrit en petits caractères que les régions comprennent Québec et Montréal! Il s’agit de la démonstration parfaite que le dossier des régions est géré par deux ministres de Montréal», a réagi la députée de Duplessis, Lorraine Richard, par communiqué.

Les sommes «seront distribuées de façon équitable» par «les ministres responsables», a assuré en entrevue M. Leitão.

Tourisme

Ce dernier précise que cette enveloppe servira aussi à «favoriser le tourisme en région», particulièrement pour les festivals. Dans ce cas, les sommes seront allouées «entièrement» aux régions. «On ne parle pas ici des grands événements. On veut aider les petits festivals qu’il y a un peu partout en province», explique le ministre. «Avec de petits montants, on peut avoir des effets structurants dans les régions», ajoute-t-il.

L’action gouvernementale servira «à fournir un appui spécifique aux régions pour la prise en charge de leur développement économique», mais «sans que de nouvelles structures administratives soient créées». M. Leitão affirme que l’enveloppe servira «à mieux soutenir les MRC dans un monde post-CLD, post-CRÉ».

Structures

«On nous annonce 100 millions $, alors que le gouvernement a supprimé leurs outils de développement», a relevé Mme Richard. «On a éliminé la structure parce que on jugeait que les structures n’étaient pas très performantes. On jugeait que ça devait être géré par les gouvernements de proximité, soit les MRC», a répondu le ministre des Finances, en rappelant que les Fonds d’investissement n’avaient pas été abolis.

L’argent débloqué par Québec pourrait d’ailleurs aider les MRC qui ont eu plus de difficultés à faire la transition. M. Leitão parle des «les accompagner». L’argent pourrait ainsi servir à fournir plus de ressources techniques, engager du personnel ou permettre un «meilleur arrimage» avec Emploi-Québec.

Critiques

Lorraine Richard et le Parti québécois ont sévèrement critiqué l’utilisation des surplus budgétaires de la mise à jour économique. «Le gouvernement annonce des surplus qui serviront à financer des bonbons électoraux», a souligné Mme Richard qui ajoute que ces surplus «s’avèrent entièrement réalisés grâce à des compressions supplémentaires draconiennes». La députée relève aussi l’absence de réinvestissement dans les CPE.

Partager cet article