Un match à la fois pour Joanie Whittom

Par Sylvain Turcotte 12:00 AM - 21 octobre 2016
Temps de lecture :

La Septilienne Joanie Whittom entreprend sa dernière saison avec le Vert et Or de l’Université de Sherbrooke.

Joanie Whittom entreprend sa dernière saison sur le circuit universitaire québécois. La libero du Vert et Or de l’Université de Sherbrooke a dans la mire l’équipe nationale pour l’an prochain, mais d’ici là, elle n’a qu’en tête d’y aller un match à la fois et de profiter des moments à venir.

La Septilienne ne veut pas voir trop loin pour tout de suite. «Un match à la fois, et je ne pense pas trop au fait que c’est ma dernière année, mais je suis plus consciente que je dois profiter du moment présent», a-t-elle laissé savoir.

Ses attentes ne sont pas plus élevées même s’il s’agit de sa dernière saison universitaire, mais Joanie Whittom aimerait bien une première participation au rendez-vous final de fin de saison. «Mes attentes ne sont pas plus grande. On a une équipe jeune, qui va se battre, et on veut encore pousser pour gagner le Championnat provincial et aller au canadien», a-t-elle mentionné.

Après une pluie d’honneurs pour la saison 2015-2016, notamment celui de libero de l’année au Québec, Whittom n’entend pas changer son jeu. «Oui j’ai connu une bonne saison l’an passé, mais je veux continuer à m’améliorer comme athlète . Je vise plus ça que les honneurs.» Et pour continuer à progresser, la Septilienne profite des conseils d’Annie Lévesque, nouvellement assistante-entraîneure du Vert et Or, et qui a déjà occupé le poste de libero avec l’équipe nationale. «Ça m’amène un bon bagage et je travaille des petites choses avec elle.»

Tournois et saison

Le circuit universitaire québécois compte d’ailleurs un nouveau joueur cette année du côté féminin, avec l’arrivée des Gee-Gees de l’Université d’Ottawa, club que le Vert et Or visitera demain, au lendemain de son premier match à Montréal ce soir.

Le Vert et Or a pris part à deux tournois préparatoires dans les dernières semaines. Absente à celui de Montréal en raison de sa collation de grades, Joanie Whittom était de celui dans la capitale fédérale. La Septilienne et ses coéquipières ont perdu lors du match pour la troisième place

L’an prochain

Whittom, détentrice d’un baccalauréat en administration des affaires – ressources humaines, et qui y va d’une autre concentration cette année (management), aspire à l’équipe nationale après sa carrière universitaire, mais ne veut pas voir trop loin pour tout de suite. «J’ai encore dans la mire l’équipe nationale, mais il y a tellement de choses qui peuvent se passer durant une saison. Si je connais une bonne saison, ça va m’encourager à y aller, mais on verra en temps et lieu. Les informations pour les camps ne sortent qu’en mars ou avril », a-t-elle conclu.

Partager cet article