Le Husky football fait très bonne impression au Jamboree de Québec

Par Sylvain Turcotte 12:00 AM - 31 mai 2016
Temps de lecture :

Une dernière photo de famille pour les joueurs du Husky juvénile qui terminent leur passage avec l’équipe.

Les joueurs du Husky football de l’école Jean-du-Nord/Manikoutai de Sept-Îles ont pleinement savouré leur bonbon de fin d’année. Ils ont très bien fait au Jamboree de Québec sur le terrain du Cégep Garneau en fin de semaine dernière. Les juvéniles ont conclu leur passage avec trois victoires et une nulle. Pour les cadets, la fiche aura été d’une victoire, une défaite et deux verdicts nuls.

Le Husky juvénile a entrepris sa journée de samedi en livrant une nulle de 1-1 aux Patriotes de l’école internationale du Phare de Sherbrooke. Les joueurs de l’entraîneur-chef Dany Leclerc ont enchaîné avec des victoires identiques de 5-2 sur les Cavaliers de l’école Mitchell-Montcalm de Sherbrooke et aux dépens des Aigles de la Cité Étudiante de Roberval et par la marque de 5-0 contre les Spartiates de l’école Joseph-François-Perreault de Québec.

Dimanche, pour les cadets, les résultats du Husky sont une nulle de 2-2 lors de l’affrontement face à l’Embâcle de la polyvalente Benoît-Vachon de Sainte-Marie, une victoire de 2-1 aux dépens des Huskies de la polyvalente de Charlesbourg, un revers de 3-1 contre les Centaures de l’école La Courvilloise de Québec (une des trois meilleures équipes de sa catégorie au Québec) et un autre verdict nul, cette fois de 3-3, contre les Dragons de la polyvalente de Saint-Georges.

Impeccable!

«Nos jeunes ont joué du football impeccable. Ce sont des prestations au-delà de nos attentes, et pour le juvénile, et pour le cadet», a indiqué Coach Leclerc.

La formation du juvénile a démontré une exécution de première qualité sur le terrain. «C’était de toute beauté à regarder. Dans les trois dernières semaines d’entraînement, les joueurs étaient dédiés aux petits détails et ç’a fait la différence.»

Pour les cadets, les jeunes du Husky ont fait preuve d’une belle compétitivité. «On savait qu’ils allaient donner le meilleur d’eux-mêmes. On a vu de belles choses et on est content de la relève qu’on a», a conclu Dany Leclerc.

Partager cet article