Déraillement de train: Retour à la normale sur la QNS&L

Par Fanny Lévesque 12:00 AM - 16 mai 2016
Temps de lecture :

Le déraillement n’a pas causé d’impact à l’environnement et n’a pas fait de blessé.

Le trafic ferroviaire a repris samedi sur la ligne de la QNS&L après une interruption de près de trois jours. Mercredi dernier, le déraillement d’un train de travaux de Rio Tinto IOC a forcé l’arrêt complet des opérations ferroviaires entre Labrador City à Sept-Îles.

Quatorze wagons d’un convoi, qui roulait en direction de Schefferville, ont déraillé vers 14h le 11 mai, à la hauteur du millage 37 au nord de Sept-Îles. «Personne n’a été blessé, ni incommodé», a informé en premier lieu la porte-parole de la minière, Claudine Gagnon. «Il n’y a pas non plus d’impact sur l’environnement», a-t-elle poursuivi.

Un bris de rails a causé le déraillement, a indiqué le Bureau de la sécurité des transports, qui n’a pas dépêché d’enquêteurs sur les lieux. Des équipes de Rio Tinto IOC, qui exploite le lien ferroviaire, ont réparé le tracé. Le convoi de la minière IOC ne transportait pas de matières dangereuses, mais notamment de l’équipement destiné à l’entretien du chemin de fer.

Le train de passagers Tshiuetin, qui circulait de Schefferville vers Sept-Îles, a dû mercredi, rebrousser chemin en raison des événements.

 

Partager cet article