Eau potable à Pentecôte: Les puits s’assèchent selon une conseillère

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 27 avril 2016
Temps de lecture :

La conseillère municipale, Françoise St-Louis, déplore qu’au moins une dizaine de familles du secteur Pentecôte aient été privées d’eau cet hiver. Selon elle, la recherche d’une firme pour trouver des solutions individuelles aux problèmes d’eau potable n’est pas la bonne solution, puisque «les puits ne suffisent plus».

La conseillère s’est adressé par lettre au premier ministre Couillard, le 6 avril (NDLR : Lettre qui est parue dans l’édition du 13 avril du Journal) pour qu’il mandate une enquête sur ce dossier. Dans sa missive, Françoise St-Louis explique qu’en plus de ne pas avoir accès à de l’eau potable, au moins une dizaine de familles ont été privées d’eau courante cet hiver. «Elles doivent aller remplir leurs bidons d’eau à une installation d’eau en osmose, avec avis d’ébullition, donc impropre à la consommation», explique-t-elle dans sa lettre.

Jointe au téléphone, Mme St-Louis a mentionné avoir songé lancer une pétition en ligne sur le site de l’Assemblée nationale, mais a changé d’idée. «J’ai vu qu’avec les pétitions, ça ne bouge pas», dit-elle en faisant référence à celle de 466 signatures déposées au conseil de ville de Port-Cartier en décembre. La conseillère municipale affirme qu’il est de plus en plus difficile de puiser de l’eau avec les puits artisanaux du secteur. «Les puits ne suffisent plus. Il manque d’eau. D’année en année, il y a de moins en moins d’eau», a-t-elle expliqué.

La mairesse Violaine Doyle a mentionné en mars que la Ville était en train de «répertorier des firmes qui pourraient apporter des solutions particulières à des problèmes particuliers». Pour la conseillère, «l’impression» qu’elle a face à cette démarche est «que l’on cherche à gagner du temps». «On va perdre du temps à faire venir une firme. Les puits sont en train de s’assécher. Ils ne feront pas de miracle!», a mentionné Mme St-Louis.

Elle déplore que «cela fait un an (qu’elle) tente que le sujet soit traité sérieusement à la table du conseil, mais sans succès». La conseillère affirme aussi avoir de la difficulté à avoir accès aux documents concernant ce dossier.

Distribution d’un bulletin d’information

La mairesse Violaine Doyle ne souhaite pas commenter les récentes démarches de Mme St-Louis dans ce dossier. Elle soutient que la municipalité est toujours à la recherche de firmes, comme l’entreprise Puribec, «capable d’amener des solutions» et qui pourraient installer des puits artésiens. Selon Mme St-Louis, «une très grande partie des installations» ne sont pas des puits individuels, mais «de petits réseaux collectifs reliant plusieurs résidences par ruisseau».

Mme Doyle a mentionné qu’un bulletin d’information sera distribué prochainement par la poste aux citoyens de la Ville. Celui-ci contiendra «des informations globales» sur le secteur Pentecôte et abordera, entre autres, la problématique de l’eau potable dans le secteur. «On va tenter d’aider les gens qui sont en difficulté pour, au moins, avoir l’information», a mentionné la mairesse.

 

Partager cet article