Volte-face devant le tribunal pour Dany Girard

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 25 avril 2016
Temps de lecture :

Dany Girard a plaidé non coupable aux quatre chefs d’accusation de conduite dangereuse et de négligence criminelle portés contre lui, lundi matin au palais de justice de Sept-Îles. Il avait pourtant signifié son intention à son avocat de plaider coupable, mais a changé d’idée tout juste avant de comparaître devant la juge.

Dany Girard, accusé de conduite dangereuse et négligence criminelle ayant causé la mort d’Érika St-Gelais en novembre 2014, a comparu au palais de justice, lundi matin. Lors de l’appel du rôle, le procureur Steeve Beaupré a indiqué à la juge Louise Gallant que «le dossier fait l’objet d’un règlement», ce qui indique que l’accusé avait l’intention de plaider coupable aux chefs d’accusation portés contre lui.

Cependant, au moment de procéder, Dany Girard a demandé à s’entretenir avec son avocat, Michel Savard. De retour à la salle d’audience, Me Savard a indiqué à la juge que son client n’avait pas «la conviction morale qu’il souhaite plaider coupable». M. Girard a donc plaidé non coupable, ce qui entraîne la tenue d’un procès. L’accusé sera de retour devant le tribunal le 23 juin pour connaître la date de son procès.

Les faits

Dans la nuit du 4 novembre, le véhicule volé, dans lequel prenaient place Dany Girard et un autre homme de 20 ans, est entré en collision avec une voiture qui venait en sens inverse, dans une courbe de la route 138, près de Port-Cartier. Érika St-Gelais, 28 ans de Sept-Îles, a perdu la vie et son poupon a dû être transféré dans un hôpital de Montréal pour soigner des lésions internes. Son conjoint, qui conduisait le véhicule, n’a pas été blessé.

En août, Dany Girard a plaidé coupable à des bris d’engagement survenus le 24 juin, dont conduite dangereuse, poursuite policière, possession de drogue et voies de fait contre un agent de la paix. Il a été condamné à une peine de 293 jours de prison.

 

Partager cet article