Le SCFP dénonce les intentions de Québec

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 21 avril 2016
Temps de lecture :

Le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), le plus important syndicat dans le secteur municipal, lance une grande mobilisation contre le Pacte fiscal, qui propose notamment d’élargir les pouvoirs des municipalités en matière de négociation avec leurs employés.

Par Charlotte Paquet

Des affiches portant le message « Négocier d’égal à égal, c’est fondamental » ou encore « Les négos truquées » sont apparues ici et là dans la Manicouagan en fin de semaine dernière afin de sensibiliser la population à ce qui s’en vient. Cette campagne d’affichage est la deuxième étape de la mobilisation lancée par le syndicat affilié à la Fédération des travailleurs du Québec (FTQ). Son premier coup d’éclat s’est manifesté par des cartes postales sur lesquelles on retrouvait des photos d’élus et d’ex-élus avec le message « Les pas fiables ».

Lundi à Baie-Comeau, plusieurs membres du SCFP sur la Côte-Nord ont joint leur voix à leurs représentants nationaux pour dénoncer le projet de loi de Québec qui veut donner aux municipalités le pouvoir de décréter les conditions de travail de ses employés.

« Ici, on sait que la négociation fonctionne et l’économie de la région en profite. Depuis six mois, nous avons négocié et signé pas moins de six ou sept conventions collectives. Une très grande majorité de ces pourparlers étaient dans le secteur municipal, dont les villes de Baie-Comeau et Sept-Îles », a mentionné Charlaine Sirois, conseillère syndicale du SCFP sur la Côte-Nord, en insistant sur l’importance de négociations équilibrées pour parvenir à de tels résultats.

Dangereux précédent

Le SCFP craint grandement les conséquences de l’adoption du projet de loi. Il le considère comme « un dangereux précédent dans les relations de travail au Québec en permettant aux maires et mairesses d’imposer le résultat d’une négociation collective », peut-on lire dans un communiqué.

Le prochain rendez-vous du SCFP est fixé pour le 12 mai, à Québec, à l’occasion des assises annuelles de l’Union des municipalités du Québec. Des représentants de la Côte-Nord seront sur place. Rappelons que le syndicat représente près de 70 % de l’ensemble des employés municipaux de la province.

Fait à noter, le Syndicat canadien de la fonction publique n’est pas le seul à faire campagne contre le projet de loi. La Fédération des employés de services publics de la CSN mène le même exercice. Ses représentants étaient sur la Côte-Nord au début du mois d’avril.

Partager cet article