Un vendredi mouvementé pour Lapierre

Par Sylvain Turcotte 12:00 AM - 21 août 2014
Temps de lecture :

Quand il a quitté Sept-Îles le 7 août pour le camp des Olympiques de Gatineau, en vue de sa deuxième année dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, Tommy Lapierre ne s’attendait certainement pas à se retrouver, une dizaine de jours plus tard, à Saint-Hyacinthe. C’est pourtant le cas.

Le vendredi 15 août aura été une journée mouvementée pour le hockeyeur de 17 ans (18 ans le 8 novembre). Vers les 11h, il apprend que les Olympiques le libèrent, question de faire de la place aux plus jeunes.

Le temps de plier bagage à la pension, il prend la route, direction Shawinigan, où il aura un essai avec les Cataractes. Il aura disputé un match le même jour, un second le lendemain. Les jeux étaient cependant faits pour la formation de la Mauricie. Lapierre n’avait d’autre choix que d’opter pour les Lauréats de Saint-Hyacinthe de la Ligue de hockey junior du Québec (anciennement Ligue de hockey junior AAA), équipe de ce circuit détenant ses droits.

Défi réalisable!
Malgré la déception, le Septilien garde une belle attitude. «J’étais déçu de quitter les chums que je m’étais faits durant mon année recrue, et surtout ma famille de pension à laquelle je m’étais attaché. Je ne vois cependant pas ça comme un échec, mais plus comme un obstacle, parce que j’y crois encore à la LHJMQ et je sais que c’est possible», a-t-il indiqué.

Les propos qu’il a reçus de l’entraîneur de la formation de Gatineau lui permettent également de garder espoir. «Il n’avait rien de négatif à dire à mon endroit, que c’était seulement positif, et que j’avais le talent pour jouer dans cette ligue-là, mais que cette année, toutes les équipes sont pleines d’attaquants», a-t-il mentionné.

Tommy Lapierre se pointe donc à Saint-Hyacinthe. La formation maskoutaine compte lui confier un rôle important avec beaucoup de temps de glace. Le Septilien veut se servir de ce tremplin pour rebondir. «Je crois que si c’est arrivé, c’est encore une fois pour tester mon caractère Je m’en vais dans une catégorie plus basse pour travailler encore plus fort et gagner de la confiance! Je veux démontrer que rien n’est fini et que je vais remonter dans cette ligue (LHJMQ)! C’est un beau défi réalisable», a conclu l’attaquant qui a récolté neuf points en 51 matchs l’an dernier.

Partager cet article