Sept-Îles : Les autorités s’attaquent au vol et braconnage de homards

Par Fanny Lévesque 12:00 AM - 19 juin 2014
Temps de lecture :

La Sûreté du Québec, Pêches et Océans Canada et le Conseil Innu Takuaikan Uashat mak Mani-Utenam ont dans leur mire les voleurs et braconniers de homards, principalement dans la baie de Sept-Îles. Les autorités mettent en place un plan d’action pour réduire le nombre d’infractions dans ce secteur d’activités.

Durant tout l’été, des efforts axés sur la prévention du braconnage, du vol et du vandalisme liés à la pratique de la pêche aux homards seront déployés. «En plus d’être proactifs sur le terrain, les différents partenaires tiendront des activités qui ont pour but de sensibiliser la population nord-côtière à cet enjeu», a fait valoir la Sûreté du Québec.

Des patrouilles terrestres et nautiques auront lieu pour veiller à l’application des lois en vigueur. «Les policiers seront prêts à intervenir si des infractions criminelles sont commises et des enquêtes seront effectuées concernant tout acte criminel perpétré», rajoute la SQ. Manipuler des casiers à homards et pratiquer la pêche sans permis est une infraction à la Loi sur la pêche.

«Les contrevenants seront poursuivis en justice et tout ce qui a servi à commettre les infractions pourrait être saisi», a averti le chef de secteur Côte-Nord de Pêches et Océans Canada, Andrew Rowsell. Au début de la semaine, les autorités ont saisi 200 homards pêchés illégalement ou sans permis. Six pêcheurs de Havre-Saint-Pierre ont été arrêtés dans cette affaire.

(Photo : site Metro.com)

Partager cet article