La Classique du Printemps gagne encore en popularité et en qualité!

Par Sylvain Turcotte 12:00 AM - 31 mars 2014
Temps de lecture :
Classique Oxygène

La Classique hivernale se jouera pour une cinquième année sur le lac Kachiwiss. Pour une deuxième fois de suite, ça se passera cependant en bottes et non en patins.

La Classique du Printemps prend du galon d’édition en édition. La cinquième, qui s’est tenue du 27 au 30 mars dans les deux arénas de Sept-Îles, a attiré 40 équipes. Le spectacle sur la glace, avec plusieurs joueurs de fort calibre en classe «Open», a fait courir les foules.

Le succès du tournoi de hockey pour adulte printanier réside aussi dans la parité dans les catégories. Quatre des six finales du dimanche ont connu leur dénouement en prolongation. En classe «Open», capitaine Terry Vigneault, qui s’est adjoint plusieurs hockeyeurs de l’extérieur de la région, mais aussi de la côte, a vu son équipe Véolia/M3i remporter les grands honneurs, avec une victoire de 5-4, en prolongation, sur Lave-Auto Côte-Nord – Québec, une équipe initiée par l’ancien de Sept-Îles, Pier-Luc Primard.

Les deux finales de la catégorie Intermédiaire ont aussi demandé un peu d’extra aux joueurs. Dans le «A», les Jacks Daniels de Sept-Îles ont surpris les Dynamites… Kaboom, un club également de la place, au compte de 3-2. Dans le «B», le Restaurant des Chutes de Port-Cartier est sorti vainqueur 2-1 sur Épicerie Innu de Uashat/Maliotenam.

Le duel ultime de la classe «Participation B» s’est aussi rendu en supplémentaire. Mustang ECL de Sept-Îles est venu à bout du Garage Gaétan Poulin de Rivière-au-Tonnerre par la marque de 4-3. Les deux autres finales de cette catégorie ont été l’affaire des Flops de Québec, qui ont défait les Hawks de La Tuque 6-3 dans le «A», et de Mécomé-Kilotech de Baie-Comeau, qui a eu raison, 3-1, des Blue Birds de Sept-Îles dans le «C».

Honneurs individuels
L’organisation a récompensé trois hockeyeurs du titre de joueur par excellence de leur catégorie. En classe «Open», c’est Louis-Philip Lacroix qui en a hérité. Ce dernier a disputé près de 160 parties dans la LHJMQ de 2007 à 2010. La palme est revenue à Luc Arsenault en classe «Intermédiaire» et à Hugo Hamel en classe «Participation».

Surpris!
L’organisation de la Classique du Printemps parle de succès et de satisfaction pour son rendez-vous printanier de 2014. «On est très satisfait et un peu surpris, car on pensait avoir « topé », mais le tournoi a encore pris plus d’envergure. Le tournoi a aussi créé de bonnes soirées en ville», a fait savoir Yannick Landry. L’édition 2015 s’annonce déjà intéressante alors que plusieurs équipes ont déjà laissé savoir qu’elles reviendraient, et qu’elles en amèneraient d’autres de leur coin du Québec.

Photo du haut : L’équipe championne de l’édition 2014 de la Classique du Printemps 2014, Véolia/M3i. (Photo : Sébastien Miousse) (Davantage de photos sur la page Facebook de la Classique du Printemps)

Partager cet article