Difficultés financières: L’AGAM veut éviter un «effet domino»

Par Fanny Lévesque 12:00 AM - 06 février 2014
Temps de lecture :

L’Association des gens d’affaires de la Minganie (AGAM) s’inquiète des problèmes de l’entreprise Location Paul Boudreau, qui vient de prendre entente avec un syndic pour redresser ses finances. L’AGAM craint que les difficultés de l’un de ses plus importants joueurs privés entraînent un «effet domino» sur l’économie de la région, déjà fragilisée par la santé du fer.

Le 16 janvier, Location Paul Boudreau (LPB) a émis par le biais de son syndic, un «avis d’intention de faire une proposition» à ses créanciers en vertu de la Loi sur la faillite et l’insolvabilité. «En clair, cela signifie que la situation financière de LPB est devenue suffisamment précaire pour que les dirigeants réclament l’aide de professionnels externes, tout cela dans le but d’éviter une faillite technique, qui entraînerait la liquidation des actifs et la fermeture définitive de l’entreprise», a expliqué le chargé de projet de l’AGAM, Guy Bouchard.

En ce sens, l’AGAM invite les partenaires d’affaires de l’entreprise à être solidaires. «Il faut rester calme et que les gens continuent de faire affaire avec eux. En exigeant davantage de garanties financières par exemple», propose M. Bouchard. À son avis, les impacts seraient «monumentaux» pour la région, si LPB devait mettre à pied sa centaine d’employés. «C’est dans l’intérêt collectif (…) Il ne faut surtout pas se replier sur nous-mêmes.»

Location Paul Boudreau compte 149 créanciers, dont une trentaine d’entreprises de la Minganie. «Je ne pense pas qu’aucune entreprise touchée ne soit menacée de fermeture en raison des problèmes de LPB», a soutenu M. Bouchard. Selon l’AGAM, les montants en jeu, bien qu’ils soient importants, ne sont pas de nature à provoquer un effet domino. «Dans un tel contexte, le mot d’ordre est patience, car il faudra assurément quelques mois avant que le processus de restructuration enclenché par le syndic ne soit complété», a-t-il ajouté.

Location Paul Boudreau est l’une des plus importantes entreprises de la Minganie. L’entreprise, qui est toujours en opération, complète entre autres deux contrats au complexe hydroélectrique de la Romaine. «Comme il se doit, l’AGAM soutiendra l’ensemble du milieu d’affaires minganois afin que cet épisode chez LPB ait l’impact le moins important possible sur l’économie minganoise», a conclu l’association.

(Photo: archives)

Partager cet article