Déficit anticipé de 3,7 M$: Régime minceur au CSSS de Sept-Îles

Par Fanny Lévesque 12:00 AM - 16 Décembre 2013
Temps de lecture :

Pour parvenir à éponger un déficit budgétaire anticipé de 3,7 millions $, le Centre de santé et des services sociaux (CSSS) de Sept-Îles a adopté un plan de redressement, qui ne réduira en rien l’accès et la qualité des soins offerts à la population, promet la direction.

La pénurie de main-d’œuvre et les efforts d’optimisation réclamés par Québec depuis trois ans, ne sont pas étrangers à la situation déficitaire de l’établissement. La direction prévoit sabrer quelque 40 000 heures de travail annuellement, de façon récurrente, ce qui permettra des économies de 2,6 millions $.

Pour y arriver, l’établissement mise sur l’optimisation des différents secteurs d’activités de l’hôpital et sur une étroite collaboration avec la partie syndicale. Le CSSS prévoit aussi favoriser l’émergence de ressources d’hébergement dans la communauté pour réduire l’occupation de lits d’hospitalisation par une clientèle inadéquate, qui engorge la plupart du temps l’urgence.

Le retour à l’équilibre budgétaire devrait être atteint d’ici quatre ans. Le budget du Centre de santé atteint bon an, mal an 78 millions $. Le plan de redressement doit être transmis à l’Agence de la santé et des services sociaux de la Côte-Nord.

Le directeur général par intérim du CSSS-SI, Normand Leblanc, le nouveau directeur général, Jeannot Michaud et le président du conseil d’administration, Jean Caron. (Photo : Le Nord-Côtier)

Partager cet article