Rôle d’évaluation : ArcelorMittal et Port-Cartier s’entendent

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 08 octobre 2013
Temps de lecture :

La municipalité de Port-Cartier et la plus grande entreprise de l’endroit, ArcelorMittal Mines Canada en sont venus à une entente concernant le rôle d’évaluation foncière 2013-2015. Au moment du dépôt, l’industriel a contesté comme d’autres entreprises. Mais voilà que Port-Cartier a évité le tribunal administratif et des factures d’avocats.

C’est une économie de 200 000$ à 300 000$ qui a été réalisée par chacune des deux parties. «Ça représente environ un demi-million de dollars qui a ainsi été épargné », explique la mairesse sortante Laurence Méthot. Les demandes de révision ont été retirées à l’initiative de la compagnie. Plusieurs négociations et environ cinq rencontres avec la haute direction d’ArcelorMittal ont été nécessaires.

Le résumé de l’inventaire des immeubles de l’entreprise, qui a une usine à Port-Cartier, devait être contesté dans un délai fixé par le ministère des Affaires municipales. ArcelorMittal a donc respecté cette période donnée, ce qui a évité à la Ville de Port-Cartier d’avoir à refaire tous les calculs. «La Ville a compris que la minière a eu un gros boom d’expansion au cours des dernières années, mais qu’elle vit actuellement un déclin et qu’elle espère se stabiliser», indique Mme Méthot.

Les deux parties sont donc rassurées de savoir que le rôle d’évaluation va demeurer le même que le précédent. «La haute direction a vraiment senti le besoin de bien comprendre comment fonctionnent nos calculs. L’exercice leur a permis de confirmer que leurs attentes étaient bien répondues. Port-Cartier est très heureuse de cette conclusion», dit fièrement la mairesse sortante.

Madame Méthot rappelle que tous les citoyens autant que les entreprises peuvent contester cette évaluation. D’ailleurs, de petites entreprises sont toujours en processus de contestation. Cependant, la première magistrate n’a pas indiqué lesquelles parce qu’elles sont de plus petites tailles qu’ArcelorMittal.

(Photo : archives)

Partager cet article