Port-Cartier : Laurence Méthot veut continuer sa mission

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 01 octobre 2013
Temps de lecture :

En poste depuis 2006, Laurence Méthot sollicite un troisième mandat consécutif. La mairesse sortante veut continuer les projets en cours, dont l’implantation d’un nouveau réseau d’aqueduc à Rivière-Pentecôte. Veuve depuis 2004, Laurence Méthot désire consacrer tout son temps, à servir la population portcartoise. Élue par acclamation en 2009, Mme Méthot devra cette année faire campagne. Pour l’heure, Violaine Doyle brigue aussi la mairie de Port-Cartier.

Laurence Méthot va miser sur les réalisations qui ont été concrétisées depuis son arrivée. Les feux de circulation aux intersections principales de la ville, un terrain de soccer, un parc de maisons mobiles rénové, une promenade et un skate-parc ont été implantés afin d’améliorer la qualité de vie des citoyens. Plusieurs citoyens se plaignent de la hausse de la dette, selon Mme Méthot.

«La Ville ce n’est pas comme une famille. Si demain matin on décide de faire des infrastructures et que la municipalité n’a pas de dettes, c’est la population actuelle qui absorbera toute la charge. Dans 15 ans, la génération suivante qui s’installera à Port-Cartier n’aura rien à payer; c’est donc la précédente qui aura défrayé les coûts».

Mme Méthot dit n’avoir aucun intérêt personnel, elle le fait dans l’intérêt de ces concitoyens. «Je suis une fille du peuple et je vais continuer à l’être et à n’avoir aucun intérêt personnel.»

Opposition
Laurence Méthot trouve très sain d’avoir de la concurrence. «Les gens pourront choisir», selon elle. Sans s’en rendre compte, Mme Méthot est déjà en mode électoral. «Il faut avoir une disponibilité de 60-70 heures par semaine», ajoute-t-elle. Il faut que les gens se présentent pour les bonnes raisons et non pour un intérêt personnel.

(Photo : archives – Le Nord-Côtier)

Partager cet article