Contrat de travail : Litige à la MRC de la Minganie

Par Fanny Lévesque 12:00 AM - 10 juin 2013
Temps de lecture :

Un conflit de travail se profile à la MRC de Minganie. Les neuf employés syndiqués ne se sont toujours pas entendus avec l’employeur pour le renouvellement de la convention collective, qui viendra à échéance le 15 juin. Les négociations achoppent sur la question salariale. Les employés minganois réclament des augmentations salariales en raison des coûts élevés, rattachés à la vie en région éloignée.

Les parties n’ont pas réussi à s’entendre après la tenue de cinq rencontres de négociation. «À la demande de l’employeur, les pourparlers à venir se poursuivront sous l’égide d’un médiateur du ministère du Travail», a fait savoir le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) dans un communiqué.

Selon le syndicat, les salariés de la MRC de Minganie ont fait preuve d’ouverture depuis le début des pourparlers. «Ils sont ouverts à un contrat de sept ans, tel que demandé par l’employeur. Quant aux clauses normatives, ils n’ont déposé aucune demande. Par contre, les salaires sont leur priorité. Ils tiennent à des augmentations suffisantes par rapport au coût de la vie et à l’ensemble des salaires versés dans la région», a exprimé le conseiller syndical, Claude St-Laurent.

La SCFP est d’avis que les demandes salariales des employés de la Minganie sont raisonnables en tenant compte de la situation économique de la région, qui est favorable. «Les principaux employeurs y versent de bons salaires, souvent avec prime d’éloignement. Les employés de la MRC ne demandent pas la lune : pour la moyenne des sept années en discussion, ils réclament environ 0,5 % par année de plus que ce qu’offre l’employeur», a ajouté M. St-Laurent.

Les employés de la MRC de Minganie ont adhéré à la SCFP au printemps 2009.

(Photo: archives – Le Nord-Côtier)

Partager cet article