Les 39 marches : Une comédie policière assez loufoque

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 07 février 2013
Temps de lecture :

Jusqu’à maintenant, la comédie policière «Les 39 marches» présentée le 9 février à 20h à la Salle Jean-Marc-Dion et le 10 février à 20h au Centre des arts de Baie-Comeau a fait l’objet de nombreuses adaptations partout à travers le monde, mais c’est à l’été 2012 qu’elle a été traduite en français pour la première fois.

Créée en 2007 à Londres, la pièce «Les 39 marches» se veut une adaptation du roman «The 39 steps» de John Buchan et du film d’espionnage d’Alfred Hitchcock par Patrick Barlow. Une comédie policière dans laquelle un gentleman un peu blasé, nommé Richard Hanney, essaie de prouver son innocence alors qu’il est injustement soupçonné du meurtre d’une mystérieuse femme.

Dans cette production, on retrouve plus d’une trentaine de personnages. La plupart d’entre eux étant interprété par Patrice Coquereau et Martin Drainville. «Pour moi, cette pièce est un très beau défi. Elle comporte de nombreuses scènes dont l’univers est différent. Elle implique de nombreux changements de costumes très rapides puisque nous avons parfois à interpréter plus d’un personnage à l’intérieur de la même scène, a confié Martin Drainville. C’est un défi sportif que j’apprécie grandement. Je suis habitué à donner rapidement une couleur à un personnage.»

Jusqu’à maintenant, l’étiquette de la comédie est celle qui représente le mieux le parcours de Martin Drainville en tant que comédien. «J’ai été associé rapidement à la comédie, constate-t-il, et je m’y sens bien. J’ai effectivement très peu touché à un registre dramatique. Je ne m’en plains pas, car je me sens toutefois privilégié de travailler autant dans ce milieu où il y a peu d’élus.»

Selon Martin Drainville, il est certain que les gens assistant à la représentation de la pièce «Les 39 marches» riront un bon coup. «Partout où l’on joue, les gens rient du début à la fin, lance-t-il. Je suis convaincu que les gens en auront pour leur argent. De plus, pour les comédiens, c’est toujours un réel plaisir de se déplacer sur la Côte-Nord. Le public y est d’une grande générosité et voue un amour véritable au théâtre.»

La distribution de la pièce «Les 39 marches» comporte une imposante distribution composée de Martin Drainville, Diane Lavallée, Patrice Coquereau et David Savard (en remplacement de Joël Legendre). Ceux-ci interprétant alors sur scène plus d’une trentaine de personnages durant cette intrigue policière. (Photo : Courtoisie)

Partager cet article