Une recette gagnante savourée par une participation record de 218 inscriptions pour le 20e Triathlon de Port-Cartier

Par Sylvain Turcotte 12:00 AM - 19 juin 2012
Temps de lecture :

Une participation record – 218 inscriptions –, aucun incident dans un sport qui peut s’avérer à risque, une météo clémente, des sourires, de la relève, un président d’honneur, Pierre Ouellet, des plus dynamiques, voilà quelques-uns des ingrédients de la recette de la 20e édition du Triathlon de Port-Cartier. Le mot «succès» peut une fois de plus se coller à l’événement de samedi dernier, mené de mains de maître par un comité et sa centaine de bénévoles.

«C’est une année record. C’est un événement régional que les gens ont pris à cœur. Même s’il y a un triathlon en même temps à Beauport et à Drummondville, les gens de l’extérieur (notamment Québec et Sherbrooke) viennent en raison de notre organisation exceptionnelle. C’est une fête en soi, de 8h le matin jusqu’à 22h. Le triathlon est là pour durer, il est santé», a souligné le coordonnateur du Triathlon de Port-Cartier, Christian Lepage.

La relève
Les participants au Triathlon de Port-Cartier sont de plus en plus nombreux à goûter à des événements en lien avec les trois épreuves. «Depuis 20 ans, je vois le nombre de personnes faire du vélo, nager et courir augmenter. Ils commencent à s’entraîner aussi pour des marathons, des compétitions cyclistes et à d’autres événements», a souligné M. Lepage.

Les jeunes des catégories des Jeux du Québec s’emparent également de l’événement. Le fruit de cette participation vient des activités parascolaires en triathlon. La 20e édition comptait 79 inscriptions dans les catégories pour les jeunes. «La plus grande fierté, c’est la relève. Nous avons sûrement un de plus gros nombres d’inscriptions chez les U7, U9 et U11 au Québec», a indiqué le coordonnateur du Triathlon de Port-Cartier.

Les fleurs
Le président d’honneur, Pierre Ouellet, paratriathlète, n’a eu que de bons mots à livrer sur l’événement et la population. «C’est écœurant. C’est vraiment le fun comme événement et Port-Cartier est une belle ville. L’ambiance a fait que je me suis senti comme chez nous. Les gens de Port-Cartier embarquent à 200%. J’ai aimé la façon dont j’ai été accueilli. Les gens méritaient que je donne un beau spectacle», a laissé savoir l’homme originaire de Québec.

Ouellet, sixième au Championnat du monde 2011 à Pékin, a démontré son savoir-faire dans les trois disciplines. Il a d’ailleurs eu droit à une salve d’encouragements tout le long du parcours de vélo et de course.

Si le président d’honneur a lancé ses fleurs à Port-Cartier et son événement, le coordonnateur du Triathlon de Port-Cartier lui en a également lancé. «Notre président d’honneur a donné l’exemple. Il a fait réfléchir les gens. Avec nos petits bobos, il est possible de se relever», a mentionné Christian Lepage.

Coupe Québec?
Fort du succès de son événement, Christian Lepage a laissé savoir que Port-Cartier pourrait demander d’accueillir une des tranches de la Coupe du Québec en 2013, soit pour les catégories U15, U17 et groupes d’âge. Le coordonnateur du Triathlon de Port-Cartier a d’ailleurs un allié dans son projet, Pierre Ouellet.

Pour la 21e édition, M. Lepage ne sait trop à quoi s’attendre. «Je suis sans mot. Ç’a tellement été un beau 20e. Tout le monde est heureux et il y a les sourires. Un jour on limitera, car il y aura trop d’inscriptions», a-t-il conclu.

Les membres du comité du 20e Triathlon de Port-Cartier. (Absent sur la photo : Philippe Beaudet)

Partager cet article