Virage III et Le Cintre : Un projet où le recyclage prend tout son sens

Par Fanny Lévesque 12:00 AM - 17 mai 2012
Temps de lecture :

En marge de leur projet principal, les jeunes de la troisième cuvée du programme Virage ont choisi d’offrir de leur temps à la friperie Le Cintre en installant une cloison entre la surface de vente de l’organisme et la salle de tri. Réalisée à partir de panneaux récupérés au Musée régional de la Côte-Nord, l’installation, qui prend place dans une friperie, se veut l’exemple parfait de la récupération et la réutilisation.

Quatre jeunes du projet Virage, qui vise l’insertion socioprofessionnelle de jeunes adultes en développant leurs compétences, ont mis la main à la pâte pour concrétiser l’idée de la directrice du projet et artiste nord-côtière bien connue, Johanne Roussy. La sculpteure conservait depuis huit ans, les panneaux récupérés lors du démantèlement de l’ancienne exposition permanente du Musée régional de la Côte-Nord. «J’attendais le bon projet, l’opportunité qui s’y prêtait», a expliqué Mme Roussy.

Comme le veut la mission du projet Virage, les jeunes participants sont invités à s’impliquer dans la communauté pendant le programme. Cette année, l’idée est venue d’apporter un soutien à la friperie Le Cintre, qui a célébré son premier anniversaire en janvier. «Avec la vocation de l’organisme, les panneaux et Virage, le projet met de l’avant la réhabilitation dans tous les sens, c’est super.»

Durant quelques jours, les jeunes ont donc installé et peinturé les panneaux de façon à créer une cloison où un simple rideau séparait auparavant la salle de tri de l’espace de vente. «C’est génial et il y a, en plus, une charge symbolique au projet», a fait valoir le directeur de la friperie, Michel Neault. «De a à z c’est un beau projet, le résultat est là, c’est la satisfaction totale.»

Projet Virage
Mis de l’avant par Action-Emploi Sept-Îles, le projet Virage propose une expérience d’environ six mois à un groupe de jeunes pour favoriser leur réinsertion socioprofessionnelle. La troisième édition du programme prévoit la construction d’une clôture à l’Élyme des sables et de murs en bois et vitre pour créer une intimité à l’endroit où les patients en fin de vie sortent prendre l’air. Le projet devrait prendre fin le 30 mai 2012.

Trois des quatre participants au projet avec la friperie, Michel Daigle, James Poitras et Maxime Delarosbil en compagnie du directeur de la friperie Le Cintre, Michel Neault, la directrice de Virage, Johanne Roussy et l’assistant du projet, Louis-France Duchesne. (Photo : Le Nord-Côtier)

Partager cet article