Transcontinental et Quebecor quittent Hebdos Québec

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 04 mai 2012
Temps de lecture :

Transcontinental Média (TC Média) et Quebecor Média se retirent tous deux de l’association Hebdos Québec, qui regroupe les journaux hebdomadaires du Québec. La décision des deux groupes de presse n’est pas étrangère aux transformations observées dans la presse hebdomadaire depuis la dernière année.

Le conseil d’administration d’Hebdos Québec a approuvé ce choix à l’unanimité, le 12 avril, afin de protéger la pérennité de l’association et les intérêts des journaux indépendants. De nombreux journaux ont été lancés par les deux groupes de presse, ce qui fait vivre des changements majeurs au secteur de la presse hebdomadaire.

«L’industrie a connu une croissance de 1,2 million d’exemplaires en à peine 18 mois, portant le tirage total à 6,2 millions d’exemplaires par semaine», a souligné le directeur général et directeur du marketing d’Hebdos Québec, Gilber Paquette.

Par ailleurs, les intérêts des groupes et des indépendants étaient très différents. «Nous faisions des demandes d’aide auprès du ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine et ils nous répondaient que Quebecor et Transcontinental n’avaient pas besoin d’aide. Sauf que les indépendants, eux, en ont besoin», a mentionné M. Paquette.

Poursuite des activités
Hebdos Québec continuera donc de défendre les intérêts de ses membres et de la presse hebdomadaire, auprès des instances gouvernementales et elle offrira des programmes de formation sur mesure en journalisme et en production numérique.

«Le retrait des deux grands groupes de presse permettra à Hebdos Québec de recentrer sa mission vers des services adaptés à la presse indépendante, dont les besoins diffèrent souvent de ceux des gros joueurs», a déclaré dans un communiqué la présidente du conseil d’administration, Angèle Marcoux-Prévost.

Ainsi, l’association relancera ses démarches auprès du ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine pour obtenir pour ses membres un crédit d’impôt à la formation, une aide à l’embauche journalistique, une aide au virage numérique et une aide à la distribution.

«Pour les prochaines semaines, nous allons redéfinir, avec le conseil d’administration, notre mission de façon claire et réviser notre offre de services. Nous avons aussi deux projets et une campagne de publicité sur la table», a affirmé Gilber Paquette.

Bien que TC Média et Quebecor Média ne soient plus directement impliqués dans les décisions de l’association, les deux groupes ont affirmé qu’ils continueraient à appuyer les projets qui leur sembleront porteurs pour l’industrie dans son ensemble.

De plus, Hebdos Québec a conclu avec les deux entreprises un partenariat d’affaires qui assure une stabilité de son financement pour au moins trois ans. L’organisation possédait aussi une réserve au cas où ce genre de situation se produirait.

Texte: Karine Boivin Forcier – Le Manic

Partager cet article