Objectif: sauver les phares du Saint-Laurent

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 13 Décembre 2011
Temps de lecture :

Le 16 novembre dernier, les Gestionnaires de phares du Saint-Laurent se sont réunis pour discuter de la Loi sur la protection des phares patrimoniaux permettant que des phares jugés excédents par Pêches et Océans Canada soient vendus à nouveaux propriétaires comme bien patrimonial ou lieu touristique.

Les gestionnaires et les citoyens ont jusqu’au 29 mai 2012 pour présenter la candidature d’un des phares visés par Pêches et Océans Canada. «Plusieurs de nos phares du Saint-Laurent sont maintenant sur leur liste», a fait valoir le vice-président des Gestionnaires de phares du Saint-Laurent, Jean Cloutier, et ce, grâce à des pétitions mises sur pied par différents organismes. Celles-ci en seraient maintenant à concevoir un plan d’entreprise. Cette loi est survenue parce les phares coûtaient trop cher à entretenir et que depuis l’automatisation des phares, il n’y a plus de gardien pour veiller à l’entretien.

C’est dans ce contexte que la Corporation de l’Île-aux-Perroquets tente de sauvegarder le phare. Le 28 septembre dernier, elle invitait une trentaine d’organismes de la région à visiter les lieux, le phare et la maison du gardien, afin de les sensibiliser à la réhabilitation de la station et de ses enjeux environnementaux. La Corporation soutient que les sourires fusaient à la fin de cette journée sous le soleil.

Photo : Jonathan Desjarlais

Partager cet article