Never More Than Less: Jamais assez lourd

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 21 octobre 2011
Temps de lecture :

Cela fait trois ans que la formation Never More Than Less est passée par Sept-Îles pour y balancer son très pesant rock. Depuis, le groupe de Québec a sorti un troisième album, The Album, est allé faire une tournée en France avec Mass Hysteria… et a réussi à devenir un coup de cœur de Mitsou pour son clip King Of Your World.

Mitsou qui aime un groupe loud?! La situation mérite d’en discuter avec David Ouellet, bassiste de Never More Than Less. Il y a une virilité et une crédibilité métal à défendre, après tout. «On a trouvé ça drôle aussi. Elle a trippé sur notre clip King of Your World. Elle a fait une page coup de cœur pour parler de nous sur son site.»

Cette attention de celle qui dit kampaï plus vite que son ombre vient surtout du fait que ce vidéoclip était assez innovateur. C’était la première fois, au Québec du moins, qu’un clip utilisait les fameux QR code que dévorent les téléphones intelligents. Ces codes apparaissent à trois moments dans le court métrage et si on les «scanne» – ce qui nécessite de peser sur pause – nous sommes dirigés vers des scènes inédites du clip.

Métal d’ici en France
Le printemps dernier, le groupe a eu la chance d’aller faire une tournée en France en faisant la première partie du groupe Mass Hysteria, une icône dans le milieu. «C’était écoeurant et au-delà de nos attentes.» En plus des excellentes conditions de tournées – la France accueille mieux les artistes que le Québec – Never More Than Less a pu jouer dans de grandes salles et profiter des grandes foules de Mass Hysteria. «Ça a levé à chaque fois! On a signé plus d’affiches là-bas durant notre tournée que durant toutes nos années au Québec!» Avec un tel accueil, on devine que le quatuor a le goût d’y retourner. Ce qui devrait se faire à l’automne prochain.

Vers un nouvel album
Après la visite à Sept-Îles, Never More Than Less ralentira la cadence pour finalement prendre une pause après les Fêtes. «On va commencer à écrire pour peut-être sortir un nouvel album en 2012. Si tout va bien, on repartirait en tournée en 2013, après l’Europe à l’automne 2012.» Depuis ses débuts il y a plus de dix ans, le groupe est demeuré indépendant, bien qu’associé à Bunker d’Auteuil, une petite boîte de Québec. «On a eu des offres, mais rien d’intéressant. Pour Bunker, c’est un ami, c’était un mariage facile.»

Malgré cette indépendance, Never More Than Less se fraie un bon chemin, atteignant même le sommet des ventes sur iTunes au Canada dans la catégorie métal en plus de récolter des nominations au gala de la musique indépendante du Québec (GAMIQ). À chaque album, David Ouellet estime que le groupe s’améliore et gagne en crédibilité. À Sept-Îles de juger leur métal le 22 octobre prochain au Thompson.

Le groupe métal de Québec Never More Than Less sera de passage au Thompson de Sept-Îles le 22 octobre.

Partager cet article