Rétro 2017 – Port-Cartier – Septembre/Octobre

Rétro 2017 – Port-Cartier – Septembre/Octobre

Employés municipaux en colère.

Crédit photo : Photo : Le Nord-Côtier

Voici les nouvelles qui ont marqué l’actualité du côté de Port-Cartier pour les mois de septembre et d’octobre. 

SEPTEMBRE

Employés municipaux en colère

Une quarantaine d’employés municipaux de la Ville de Port-Cartier ont perturbé la tenue de la réunion du conseil municipal du lundi 11 septembre. Scandant le slogan «Jouer dans les horaires pour rien, ça coûte cher aux citoyens» et faisant crier leurs trompettes à tue-tête, les manifestants ont rappelé leur désaccord dans le dossier des horaires de travail. Le vacarme insistant a obligé la mairesse Doyle à suspendre la réunion du conseil.

Alain Thibault dans la course

Connu durant ses deux mandats comme conseiller municipal pour défendre les projets et les enjeux du secteur de Rivière-Pentecôte, Alain Thibault espère convaincre la population qu’il ne sera pas «le maire de Pentecôte» s’il est élu, mais qu’il représentera toute la population «peu importe leur classe sociale». Alain Thibault se présente à la mairie comme candidat indépendant et affirme qu’il travaillera avec tous les conseillers, peu importe qui sera élu.

Violaine Doyle «en équipe»

Violaine Doyle a annoncé qu’elle se présentera à la mairie de Port-Cartier avec une équipe de conseiller pour les six sièges disponibles en vue des élections municipales du 5 novembre. Cette démarche est une première dans l’histoire politique de la Ville de Port-Cartier. Daniel Camiré, Gilles Fournier, Chantal Johnson, Carole Chevarie, Marie Corbey et Patricia Couette ont donc décidé de donner publiquement leur appui envers la mairesse sortante Violaine Doyle, mais à titre «d’indépendant»,  en plus de confirmer leur intérêt à siéger au sein du conseil municipal de la Ville de Port-Cartier.

Une marche de poilus

Organisé par l’équipe du Relais pour la vie de Port-Cartier, l’événement les Mini-Pattes de l’espoir a eu lieu au parc de la Taïga, le 16 septembre. L’activité consistait en une marche avec les chiens et les enfants. Au programme : conférence sur les chiens et récolte de fonds pour la bonne cause.

OCTOBRE

Place McCormick change de visage 

Place McCormick change de visage. (Photo : Isabelle Dufour Harrison)

Il y a beaucoup de mouvements à la Place McCormick de Port-Cartier. Des fondations ont été coulées pour relocaliser deux maisons, alors que quatre autres se retrouvent sous le pic des démolisseurs. Les propriétaires vivaient depuis plusieurs années avec l’inquiétude de subir des dommages importants à chaque tempête en raison de l’érosion de la berge. Même s’ils ont été dédommagés par Québec, les résidents jugent l’aide insuffisante.

 

 

 

ArcelorMittal et la Ville en Cour supérieure

La Ville de Port-Cartier a fait appel à la Cour supérieure pour régler la contestation des taxes foncières pour les années 2016-2017-2018 que la minière ArcelorMittal réclame depuis le dépôt du rôle d’évaluation municipal en 2016. La Ville de Fermont a conclu une entente avec l’entreprise, mais Port-Cartier affirme qu’une entente était déjà existante dans son cas.

Vandalisme au Phare          

Des voleurs se sont introduits à l’intérieur de l’entreprise de tri des matières recyclables Le Phare pour y dérober des fils électriques. Le directeur de la ressource de réinsertion sociale, Éric Aubin, estime que les voleurs ont eu pour 80$ de gains, mais que cela représente des bris de près de 30 000 $.