Matt Holubowski: L’art de se démarquer

Matt Holubowski: L’art de se démarquer

Malgré le fait que le succès soit indéniablement au rendez-vous, Matt Holubowski semble continuer à ne rien prendre pour acquis.

Crédit photo : Courtoisie

Grâce à l’unicité de sa voix, Matt Holubowski apporte un certain vent de fraîcheur dans le paysage musical québécois. Loin de souhaiter en faire pour autant un outil promotionnel, il entend bien continuer à utiliser cet atout dont il dispose à bon escient pour en arriver à se tailler une place de choix dans un milieu où la compétition est féroce.   

Conscient que La Voix l’a fait connaître d’un large public, il considère que la plupart des gens accordent beaucoup trop d’importance à cette expérience. «Pour moi, ç’a été surtout un outil de promotion. Ça m’a assurément aidé pour les spectacles et les ventes d’albums, souligne-t-il. Pourtant, cette période de ma vie n’a duré que 4 mois. J’en avais beaucoup fait avant et tout autant par la suite.»   

Sa participation à cette émission de téléréalité a mis l’emphase sur la singularité de sa voix. «Elle découle directement de mes influences musicales, de ce que j’ai écouté. Je crois sincèrement qu’on est tous la somme de nos expériences. J’ai grandi en écoutant du «Our Lady Peace» et du «Radiohead». Je me suis ensuite intéressé à «Bon Iver». Ça s’est plutôt fait naturellement. Je reprenais sur scène des chansons de ces groupes à mes débuts», explique-t-il.

Comme plusieurs de ses pairs, l’auteur-compositeur-interprète cherche à être le plus authentique possible dans ses chansons. «Elles sont une représentation de qui je suis. Ça ne fait qu’un. Ça continuera ainsi. C’est ma manière de voir le monde et d’interpréter la vie, indique-t-il. En tant qu’être humain, j’ai toujours cherché à vivre ma vie de manière exceptionnelle. Ça en est sûrement l’une des causes. C’est sûrement ce qui fait en sorte qu’on me considère singulier.»

Un succès indéniable

La preuve du succès étant qu’il a offert jusqu’à maintenant plus de 80 représentations de son spectacle «Solitudes», qui découle de l’album du même titre. «J’ai voulu faire en sorte que la mélancolie et l’espoir se rencontrent. Ce sont deux états d’esprit qui habitent ma vie depuis longtemps. On peut être triste de voir tout ce qui se passe à travers le monde, mais je continue à croire que l’être humain est bon. C’est ce que j’ai voulu refléter dans ma musique», confie-t-il.

La vie de tournée a cependant fait en sorte qu’il a eu beaucoup moins de temps à consacrer à la création. «Mon horaire a été assez chargé ces derniers mois. J’étais très souvent sur la route. Pour l’instant, je ne trouve pas pertinent d’écrire des chansons sur la vie de tournée, souligne-t-il. Je veux me laisser du temps pour vivre autre chose avant de me remettre plus sérieusement à l’écriture.»

C’est ce qui l’amène à proposer une version bonifiée de son album «Solitudes», qui comporte trois nouvelles chansons. «J’ai l’intention de prendre un bon moment avant de lancer à nouveau un album complet. Deux des chansons existaient depuis un bon moment. Je les ai enregistrées à nouveau en studio. La troisième a été écrite et composée récemment», précise-t-il.  

Visiblement fier de récolter ses premières nominations au Gala de l’ADISQ dans les catégories Album de l’année – Anglophone et Spectacle de l’année – Anglophone, Matt Holubowski s’amène sur la Côte-Nord pour se produire en spectacle le 1er novembre, au Café-théâtre Graffiti de Port-Cartier et le 2 novembre, à l’espace Alcoa du Centre des arts de Baie-Comeau. Pour l’occasion, il sera accompagné des mêmes musiciens qui ont participé à l’enregistrement de son album. Ce sont aussi eux qui l’accompagnent sur scène depuis ses débuts.