Heïdi Gauthier s’ajoute à la liste des Septiliennes des Volontaires du Cégep de Sherbrooke

Par Sylvain Turcotte 10:00 AM - 20 Décembre 2023
Temps de lecture :

Heïdi Gauthier poursuivra une certaine tradition de Septiliennes qui ont joint les rangs des Volontaires du Cégep de Sherbrooke, en volleyball féminin division 1.

Les Volontaires du Cégep de Sherbrooke en volleyball féminin division 1 continuent de recruter à Sept-Îles. Heïdi Gauthier est la prochaine à faire le saut au sein de la formation estrienne, parmi le plus haut niveau au collégial. Elle joindra les rangs de cette équipe pour la saison 2023-2024.

Depuis une quinzaine d’années, les Volontaires pigent régulièrement sur la Côte-Nord. Heïdi Gauthier rejoindra ainsi Frédérik Lessard, qui en sera à une troisième saison au sein de la troupe dirigée par Alexandre D’Amboise.

L’entraîneur trouve important de garder les liens partout dans la province, encore plus dans le contexte qu’il aura beaucoup de places à combler pour la prochaine saison, avec le départ de nombreuses finissantes.

Il y a près d’un mois que la Septilienne s’est rendue à Sherbrooke pour rencontrer l’entraîneur et quelques-unes des joueuses de la formation féminine division 1. C’est Heïdi Gauthier elle-même, avec l’appui de Marithé Beaudin-Mongeau, qui a fait les démarches pour se présenter à certaines équipes de la division 1 du circuit collégial.

Sherbrooke, Jonquière, Trois-Rivières et André-Laurendeau étaient dans le portrait. D’ailleurs, le dernier collège lui avait fait une offre directe.

Heïdi Gauthier a opté pour Sherbrooke, pour le feeling qu’elle a ressenti et l’accueil. « J’ai aussi de la famille là-bas. Mon cousin travaille au Cégep et ma cousine ira aussi au cégep, et il y a aussi Fred (Lessard) », a-t-elle dit pour expliquer son choix.

De son côté, l’entraîneur Alexandre D’Amboise a adoré la personnalité de la volleyeuse de Sept-Îles. « Elle fite avec l’identité de l’équipe. C’est une joueuse complète. J’ai été capable de la comparer avec d’autres filles. Elle apprenait vite et appliquait les commentaires », a-t-il fait savoir.

Il convertira cependant la joueuse de centre à l’aile, soit en deux ou en quatre, en raison de son gabarit (5’9). « Elle va nous aider tant offensivement que sur la ligne arrière. »

L’entraîneur s’attend que sa nouvelle recrue ait besoin d’une période d’adaptation pour le niveau de jeu, même si elle a vu du bon calibre aux Jeux du Québec. « Elle a beaucoup de potentiel et j’ai hâte de le développer. »

Heïdi Gauthier ne s’en fait pas de devoir changer de position. Elle voit ça comme une motivation.

Elle s’attend à sortir de sa zone de confort en jouant collégial, avec des filles âgées de deux ou trois ans de plus qu’elle.

« Je veux m’améliorer et c’est en jouant avec des joueuses plus fortes que je pourrai le faire », a-t-elle mentionné.

Elle étudiera en sciences de la nature, pour par la suite poursuivre en médecine à l’université. « Si je suis bien à Sherbrooke, je pourrais m’essayer universitaire. »

Les Septiliennes ayant porté les couleurs des Volontaires du Cégep de Sherbrooke en division 1 dans les quinze dernières années : Andréanne Whittom, Myriam Boudreault, Caroline Lapierre, Marithé Beaudin-Mongeau, Joanie Whittom, Cloé St-Gelais, Émilie Gagnon, Éloïse Leblanc et Frédérik Lessard (active).  

Partager cet article