Provigo deviendra Maxi à Baie-Comeau

Par Charlotte Paquet 6:00 AM - 08 novembre 2022
Temps de lecture :

Le magasin Provigo des Galeries Baie-Comeau fermera ses portes au début de février 2023 pour subir une transformation majeure. Aux alentours de mois d’avril, il rouvrira sous la bannière Maxi, la deuxième à Baie-Comeau.

La bannière Provigo disparaîtra de Baie-Comeau d’ici le printemps 2023 pour être remplacée par la bannière Maxi, un Maxi 3.0, comme se plaît à dire Johanne Héroux, porte-parole de Loblaws.

La rumeur circulait depuis la fin de la semaine dernière, soit après que les employés du supermarché des Galeries Baie-Comeau aient été mis au courant du projet. Lundi, Mme Héroux l’a confirmé.

« Ça fait partie d’un exercice d’optimisation de notre réseau au sein de notre compagnie, Loblaws », a expliqué la dame. Selon elle, une réflexion est en cours dans chaque marché au Québec où l’on trouve les bannières Provigo et Maxi. « On se demande laquelle des deux bannières est le plus susceptible de répondre aux besoins des clients », poursuit-elle.

À Baie-Comeau, où Maxi est déjà en activité dans le secteur Mingan, l’analyse a permis de conclure que les clients sortiraient gagnants avec un Maxi dans le secteur Marquette. « Ce n’est pas parce que Provigo n’était pas bien et pas apprécié des clients, mais on pense que Maxi leur plaira encore plus. On appelle ça des Maxi 3.0 », a poursuivi la porte-parole.

Outre les bas prix qui font la réputation de la chaîne, les nouveaux magasins offrent davantage de services et de produits. Une dizaine de Provigo ont été transformés à ce jour dans la province.
Les travaux sont d’ailleurs en cours à celui de Port-Cartier. Il semble aussi que le Provigo de Forestville pourrait subir le même sort, mais Mme Héroux ne peut le confirmer pour le moment.

Malgré toutes ces transformations, la survie de la bannière Provigo au Québec n’est pas en péril, a assuré Johanne Héroux.

Fermeture et employés

Le marché d’alimentation du secteur Marquette doit fermer ses portes au début du mois de février pour les rouvrir aux alentours du mois d’avril après une transformation et une rénovation majeures.

La presque totalité de la soixantaine d’employés de Provigo pourra demeurer en emploi avec Maxi. Cependant, certains, comme les bouchers, pourraient choisir d’aller travailler ailleurs.

Pendant la fermeture, les travailleurs de Provigo seront invités à aller donner un coup de main ailleurs, comme au magasin Maxi du centre Manicouagan ou même à celui de Port-Cartier, qui doit ouvrir à la fin de novembre. « On a tellement besoin de bras. On a vraiment besoin d’aide un peu partout », a laissé tomber Johanne Héroux.

Partager cet article