Élections 2022 : la FTQ Côte-Nord veut des solutions à la crise du logement

Par Vincent Rioux-Berrouard 10:14 AM - 09 septembre 2022
Temps de lecture :

Les permanents de la FTQ Côte-Nord et de la FTQ Bas-St-Laurent – Gaspésie – Îles-de-la-Madeleine étaient réunis à Havre-Saint-Pierre pour y tenir une rencontre annuelle. Ils se sont rendus à Sept-Îles par la suite pour une conférence de presse.

Dans le cadre de la campagne électorale, les conseils régionaux de la FTQ Côte-Nord et de la FTQ Bas-St-Laurent-Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine ont présenté leurs revendications.

Sur la Côte-Nord, l’enjeu du logement est évidemment important. « Si on veut attirer des travailleurs et travailleuses dans notre région, on a besoin de logements abordables et du développement domiciliaire. Le problème du logement est maintenant un frein à notre développement économique parce qu’on manque d’endroit pour loger des travailleurs temporaire ou permanent », explique Pascal Langlois, conseiller régional de la FTQ Côte-Nord.

Cet enjeu est aussi très présent dans l’Est-du-Québec, précise Yves-Aimé Boulé, conseiller régional de la FTQ Bas-St-Laurent – Gaspésie – Îles-de-la-Madeleine.

Le désenclavement de la Côte-Nord fait également partie des priorités de l’organisation syndicale. La FTQ se dit favorable à une initiative comme la coopérative aérienne TREQ. Pour ce qui est du pont sur le Saguenay, l’organisation souhaite qu’on s’assure qu’il n’y ait pas de conséquence grave pour les travailleurs de la traverse si un tel projet va de l’avant.

L’enjeu de l’inflation devra également être une priorité pour le prochain gouvernement selon la FTQ.

Pour faire face au coût à la hausse dans tous les domaines, la FTQ propose la création d’un régime universel pour les médicaments. « Beaucoup de gens au Québec constatent l’impact du coût des médicaments. C’est une idée qui serait gagnante pour tout le monde », indique Hans Marotte, conseiller politique de la FTQ.

La FTQ ne prendra pas position pour un parti politique durant la campagne.

La FTQ Côte-Nord regroupe environ 6 000 membres tandis que la FTQ FTQ Bas-St-Laurent – Gaspésie – Îles-de-la-Madeleine compte sur quelque 8 000 membres.

Partager cet article