Vers une régionalisation des services de sécurité incendie en Minganie

Par Vincent Rioux-Berrouard 6:00 AM - 04 mai 2022
Temps de lecture :

Une régionalisation des services de sécurité incendie est envisagé en Minganie. Photo Municipalité de Havre-Saint-Pierre

Une réflexion sérieuse est en cours pour une régionalisation des services incendies en Minganie.

et effort est mené principalement par la municipalité de Havre-Saint-Pierre. Une première rencontre s’est tenue à la fin du mois de mars réunissant la plupart des villages de la Minganie.

« Il y a quelques années, une étude a démontré qu’il y avait un léger déficit au niveau de l’intervention incendie en Minganie », affirme le maire de Havre-Saint-Pierre, Pierre Barriault.

« Maintenant ce qu’on fait avec les autres municipalités, on regarde comment on pourrait desservir ceux qui n’ont pas de service incendie tout en s’assurant de maintenir la couverture incendie de notre village si nos pompiers doivent intervenir ailleurs », ajoute le maire.

D’ailleurs, si cette régionalisation va de l’avant, la municipalité de Havre-Saint-Pierre augmentera le nombre d’heures de son chef du service incendie pour en faire un temps plein, justement pour qu’il puisse se consacrer à cette tâche.
Paul Barriault, précise que ce projet est encore au stade préliminaire et qu’il reste encore des discussions à avoir entre les élus de la Minganie avant que cette régionalisation se mette véritablement en place, mais il reste optimiste.

« Avant, le monde en parlait de ce projet, et bien là on s’est dit qu’on allait arrêter de simplement en parler. On s’est réuni et sept des huit municipalités de la Minganie se sont dites en accord avec le projet », explique Paul Barriault.

Recrutement des pompiers

Au mois de mars, la MRC et les villages de la Minganie ont lancé une campagne de recrutement pour trouver des gens intéressés à suivre la formation pour devenir pompier. Le préventionniste régional en sécurité incendie de la MRC de Minganie, Martin Desrosiers tire un bilan des plus positifs de cette campagne. Ce sont 26 personnes qui ont amorcé la formation qui est principalement offerte en ligne. « Ce ne sont probablement pas les 26 qui vont terminer la formation, mais on se croise les doigts pour qu’il y en ait le plus possible », dit-il.

Partager cet article