Un plan de la rentrée accueilli favorablement

Par Sylvain Turcotte 8:29 AM - 18 août 2020
Temps de lecture :

La présidente du Syndicat de l’enseignement de la région du Fer-CSQ, Monica Chiasson, voit d’un bon œil le plan de la rentrée scolaire annoncé par le ministre de l’Éducation.

La présidente du Syndicat de l’enseignement de la région du Fer-CSQ, Monica Chiasson, voit d’un bon œil le plan de la rentrée scolaire annoncé par le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, le 10 août. Toutefois, plusieurs questions demeurent sans réponse et elle espère que des ressources financières et humaines seront ajoutées pour répondre à la demande.

«Nous avons eu beaucoup d’éclaircissements, ça fait du bien. Il y a de la cohérence», indique Mme Chiasson, faisant référence notamment au port du masque.

Ce qui a été présenté dans le plan du ministère devra maintenant être transposé dans la réalité lors de la rentrée. «Il faudra voir comment tout ça va se réaliser sur le terrain et tout mettre en place en trois journées pédagogiques (24, 25 et 26 août», mentionne la présidente. Le personnel enseignant sera de retour au boulot le 24 août et la rentrée des élèves est prévue le 27. «On a l’expérience du primaire. Ce qui était là au printemps va rester».

Madame Chiasson se réjouit du présentiel pour les enseignants du secondaire et le maintien des cours de musique. Il y aura beaucoup d’adaptation et de planification. Le Syndicat et la Fédération des syndicats de l’enseignement travaillent en collaboration pour être en mode solutions.  «On aura besoin de plus d’heures pour le personnel. L’argent est le nerf de la guerre».

Le Syndicat de l’enseignement de la région du Fer-CSQ regroupe les centres de service scolaire de l’est de la Côte-Nord, celui du Fer, de la Moyenne-Côte-Nord et du Littoral. La réalité selon Mme Chiasson sera différente d’un centre à l’autre, et même d’une école à l’autre.

Mme Chiasson souhaite qu’advenant des éclosions de cas ailleurs en province que l’année se poursuive sans fermeture d’écoles pour la Côte-Nord et que le gouvernement agisse en fonction de chacune des régions.

Partager cet article