Gaz naturel : le conseil des ministres fera son choix prochainement

Par Jean-Christophe Beaulieu 12:00 AM - 03 mars 2019
Temps de lecture :
Arcelor

C’est en mars que l’on sera quelle sera l’entreprise sélectionnée pour desservir la Côte-Nord en gaz naturel liquéfié (GNL).

On apprenait en août dernier que le gouvernement provincial lançait l’appel de projets pour trouver le fournisseur qui assurerait la desserte de gaz naturel liquéfié (GNL) sur la Côte-Nord. Cela consistait en la première étape pour ultimement offrir le produit aux producteurs industriels, aux minières et aux transporteurs maritimes.

Les promoteurs intéressés avaient jusqu’au 15 octobre pour présenter une offre au ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (MERN). Sept propositions ont finalement été transmises.

«On évalue celles qui seront retenues et on les donnera en référence à l’Assemblée nationale. C’est une décision qui relève du conseil des ministres et non du ministère», mentionne Catherine Ippersiel du bureau des communications du MERN.

Le MERN a défini plusieurs critères pour déterminer quel projet sera choisi. Les plus déterminants étant «de minimiser le niveau d’engagement financier gouvernemental, tout en répondant aux besoins du marché. D’offrir un prix pour le GNL livré aux installations des utilisateurs finaux qui soit compétitif par rapport aux autres sources d’énergie et concurrentiel à l’échelle internationale», peut-on lire dans l’appel de projets.

Mars 2019

Il ne fut pas possible de connaître l’ensemble des entreprises qui ont proposé un projet pour desservir la Côte-Nord en GNL.

«Le processus d’évaluation des propositions est fait sous le sceau de la confidentialité et c’est le gouvernement qui va faire l’annonce. Ce sera dévoilé par l’Assemblée nationale au mois de mars prochain normalement», souligne Mme Ippersiel.

On sait déjà toutefois que DGSC et Énergir font partie des entreprises qui ont déposé un projet.

Développement économique

Selon le gouvernement du Québec, le recours au GNL de manière stable à un prix concurrentiel et la mise en place d’une chaîne logistique efficace pour sa desserte viendront favoriser le développement économique régional. Le gaz naturel permettra d’améliorer la compétitivité des entreprises et représentera un incitatif pour l’attraction de nouveaux projets industriels. Toujours selon le gouvernement provincial, un approvisionnement en gaz naturel liquéfié tendrait à réduire progressivement l’utilisation de produits pétroliers plus polluants.

 

Partager cet article