Mélodie Bouchard et Équipe Canada veulent l’or aux Universiades

Par Frédérick Jolicoeur Tétreault 12:00 AM - 01 mars 2019
Temps de lecture :
Mélodie Bouchard

Mélodie Bouchard, qui vient de compléter sa quatrième saison avec les Gee-Gees de l’Université d’Ottawa, s’attaque à sa deuxième participation aux Universiades d’hiver.

Pour la deuxième fois de sa jeune carrière, Mélodie Bouchard fait partie de la délégation canadienne qui participe aux 29e Universiades d’hiver FISU. Cette année, la compétition internationale se déroule jusqu’au 12 mars à Krasnoyarsk en Russie.

La hockeyeuse septilienne conserve toujours un goût quelque peu amer de sa dernière participation aux Universiades d’hiver au Kazakhstan il y a deux ans. La formation canadienne avait connu la défaite en finale face à la Russie.

«On a perdu en finale contre les Russes et on s’en souvient. On est deux qui étaient là lors de cette défaite et on s’est fixé comme objectif de motiver l’équipe pour aller chercher l’or dans leur aréna chez elles en Russie», a confié la joueuse de centre Mélodie Bouchard avant le départ.

Départ éclatant

Les hockeyeuses canadiennes ont réussi leur entrée aux 29e Universiades, se payant une victoire de 10-0 sur la Chine. La Septilienne a contribué avec un tour du chapeau.

Pour la compétition, Bouchard veut profiter de son bagage d’expérience pour exercer une forme de leadership auprès des jeunes joueuses de l’équipe. «Que j’obtienne une lettre ou pas sur mon chandail, je vais m’assurer d’être une leader dans l’équipe et donner le ton en début de match».

Les porte-couleurs de l’unifolié ont pu créer une cohésion de groupe lors d’un camp de trois semaines avant de s’envoler vers le pays des Tsars lundi (25 février). «Il y a vraiment une chimie naturelle qui s’installe. Je crois que c’est cet esprit d’équipe qui va faire notre force», a indiqué la numéro 20.

Saison difficile chez les Gee-Gee’s

En saison régulière, l’attaquante de 24 ans s’aligne avec le Gee-Gees de l’Université d’Ottawa. Mélodie Bouchard avoue qu’au niveau statistique, sa quatrième saison a été plus difficile

«Cette année, ça été plus difficile. On a une équipe vraiment jeune, plusieurs n’avaient aucune expérience universitaire».

En effet, les Gee-Gees ont terminé la saison avec une fiche de six victoires et quatorze revers, en plus de connaître la défaite en deux matchs contre Montréal lors du premier tour des séries éliminatoires.

Sur une note plus personnelle, Mélodie s’est imposée comme la meilleure marqueuse de son équipe grâce à une récolte de 13 points en 19 matchs.

Même si les victoires n’ont pas été au rendez-vous, la Septilienne se réjouit de l’ambiance positive qui a régné dans le vestiaire.

«C’est la première fois de ma vie que je jouais avec une équipe aussi proche. Oui, cela a été difficile sur la glace, mais, ce n’était pas notre année. On a une belle équipe rapide, mais on manque d’opportunisme. L’année prochaine, je suis certaine que ça va être mieux», assure celle qui complète actuellement un baccalauréat en sciences sociales.

Garder espoir

Questionnée sur ses ambitions de rejoindre un jour l’équipe nationale canadienne, Mélodie avoue qu’elle garde le rêve en vie.

«Quand tu vois une fille comme Ann-Sophie Bettez qui fait l’équipe à 31 ans, je me dis que tout est possible. En étant une fille et une joueuse de hockey, je me dis que je peux encore prouver que j’ai ma place avec cette équipe».

Partager cet article