Yoan Therrien écope de 172 jours pour son délit de fuite

Par Mathieu Morasse 12:00 AM - 14 février 2019
Temps de lecture :
Des agents de la Sûreté du Québec ont escorté Yoan Therrien au palais de justice de Sept-Îles le 10 décembre 2018.

Yoan Therrien à son arrivée au palais de justice de Sept-Îles le 10 décembre 2018.

Yoan Therrien a plaidé coupable lundi de vol de voiture, de délit de fuite et de conduite dangereuse. Il a été condamné à 172 jours de prison pour l’ensemble de ses actes commis le 8 décembre dernier à Sept-Îles, Baie-Trinité et Port-Cartier.

L’individu avait commencé sa journée de méfaits du 8 décembre 2018 en volant une Honda Civic à Sept-Îles. Il s’était rendu à Baie-Trinité, d’où il avait téléphoné aux policiers. Il avait ensuite filé vers Port-Cartier avant de retourner à Baie-Trinité.

Des agents de la Sûreté du Québec avaient tenté de l’intercepter à son retour à Baie-Trinité, mais il avait alors pris la fuite

Il a finalement été arrêté plus tard le même jour près d’une résidence de Port-Cartier. Il n’y a eu aucune collision ni blessure lors de la cavale de quelque 380 kilomètres.

Nombreuses condamnations

Yoan Therrien a aussi plaidé coupable à huit accusations de bris de condition et de probation lors de l’audience tenue lundi au palais de justice de Sept-Îles. Il a écopé de 52 jours de prison pour chacun de ces chefs, à purger en même temps que sa peine principale.

La juge Louise Gallant lui a également imposé une interdiction de conduire de deux ans.

L’accusé avait déjà un casier judiciaire fort rempli avant cette semaine. Il avait entre autres reçu un an de prison en 2017 pour avoir commis des voies de fait avec lésions.

Partager cet article