Une formation pour aider les entreprises septiliennes à faire du commerce en ligne

Par Jean-Christophe Beaulieu 12:00 AM - 05 septembre 2018
Temps de lecture :

La vente en ligne est la tendance lourde dans le commerce de détail. Au Québec pourtant, seulement 32% des petites et moyennes entreprises ont un site web transactionnel. Et les ventes ne sont pas au rendez-vous pour la très grande majorité d’entre eux. Le CQCD sera à Sept-Îles le 26 septembre pour aider les commerçants à augmenter leur positionnement et, ultimement, leurs ventes sur le web.

En 2018, si les entreprises veulent assurer leur pérennité et leur santé, elles doivent investir le terrain du numérique. C’est ce qu’affirme Stéphanie Vennes, directrice du programme «Virage numérique des détaillants québécois», au Conseil québécois du commerce de détail (CQCD).

«Les entreprises du Québec sont en retard par rapport au Canada et encore plus par rapport aux États-Unis. Le programme qu’on offre se veut un moyen de rattraper ce retard. Avec l’accompagnement et la formation gratuite, on veut les aider à bien occuper l’espace en ligne», explique Mme Vennes.

Être plus visible

La venue de l’organisme coïncide avec l’étude de l’organisme de recherche CEFRIO, publié la semaine dernière. On y apprenait que les Nord-Côtiers sont les Québécois qui font le moins d’achats sur le web. La donne pourrait toutefois changer si les commerçants étaient davantage présents en ligne.

«Les consommateurs de la Côte-Nord sont peut-être moins au rendez-vous, mais la tendance est là, le changement des modes de consommation se dirige vers le web. Et la transition pour les commerçants ne vise pas nécessairement à conquérir de nouveaux marchés, mais plutôt de rejoindre la clientèle locale et d’être plus visible», précise la directrice du programme.

Les consommateurs commencent habituellement leurs recherches de produits sur internet. Ils vérifient les disponibilités, les choix qui s’offrent à eux et se déplacent ensuite en magasin pour effectuer leur achat.

«Ils vérifient l’offre de produit sur le web au préalable. De là l’importance d’être présent en ligne pour un commerçant. C’est d’être bien positionné dans le référencement, dans les résultats de recherches Google. C’est justement à ce niveau que nous voulons vous aider».

30 heures d’accompagnement gratuites

Une fois admis dans le programme du CQCD, les commerçants seront jumelés avec un conseiller expert en stratégie numérique. Ils bénéficieront de 20 heures d’accompagnement et pourront travailler «concrètement» avec leur conseiller, qui se déplacera chez eux. Aussi, 10h en formation au Cégep seront offertes gratuitement à chacun. Le programme s’adresse aux entreprises qui ont un point de vente physique et qui sont déjà bien établies.

La directrice de la Chambre de commerce de Sept-Îles invite ses membres à participer en grand nombre.

«C’est la nouvelle ère et on est bien content que le CQCD vienne aider nos entreprises à faire la transition en ligne à moindre coût. J’invite nos membres à participer, à aller voir si ça les intéresse, c’est gratuit. Ils vont sûrement voir que c plus simple que ce qu’ils imaginent», assure Jessica Bélisle.

L’évènement aura lieu le 26 septembre, à la salle de conférence du Toi Moi et Café.

 

 

 

Partager cet article