Déversement d’eaux rouges au quai de IOC

Par Mathieu Morasse 12:00 AM - 04 juin 2018
Temps de lecture :
IOC
Sept-Iles, Aerial view, Boat loading at dock Sept-Iles, Photographie aerienne, Chargement d'un bateau au quai Sept-Iles Sept-

Les installations de la Compagnie minière IOC à Sept-Îles.

La Compagnie minière IOC a rejeté des eaux contaminées de fer dans la baie de Sept-Îles samedi.

Selon Frédéric Fournier, agent aux relations médias au ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC), l’événement a été signalé à Urgence Environnement vers 14h30 samedi.

Un intervenant a immédiatement été envoyé sur les lieux. Les mesures nécessaires auraient alors été prises pour protéger l’environnement. Le déversement aurait cessé la journée même vers 17h00.

La quantité exacte déversée est inconnue pour le moment.

«Comme on ne sait pas l’heure du début [du déversement], ça devient difficile pour nous de savoir la quantité», précise-t-il.

Claudine Gagnon, directrice des relations médias pour Rio Tinto / IOC, confirme l’écoulement. Elle précise que les travaux de nettoyage du quai avaient été entrepris en après-midi.

Les eaux rougeâtres contenaient visiblement du minerai de fer. Des analyses seront effectuées pour déterminer la teneur exacte des rejets.

«Les eaux contaminées se rejetaient dans la baie de Sept-Îles à travers des joints d’extension du quai de la Compagnie minière IOC. C’est dans le cadre des activités de nettoyage du quai que ce rejet-là a été constaté», indique Frédéric Fournier.

Selon le MDDELCC, aucun impact majeur n’aurait été constaté. Seules les eaux à proximité auraient été affectées.

«C’est certain que tout déversement a un impact ponctuel. Les eaux rougeâtres, il peut y avoir un impact ponctuel sur l’environnement et la faune. Mais la grande quantité d’eau de la baie de Sept-Îles a un grand facteur de dilution, donc ça vient aider pour ce qui est des impacts», explique M. Fournier.

IOC ajoute que «la coloration s’est rapidement dissipée».

Partager cet article