Guy Berthe : une vision de développement

Par Emy-Jane Déry 12:00 AM - 02 août 2017
Temps de lecture :

Le conseiller municipal Guy Berthe songe à son avenir en vue des prochaines élections et n’écarte pas la possibilité de même changer de palier politique.

Celui qui est conseiller du district du Vieux-Quai depuis 2013 est en réflexion. Non seulement il réfléchit à la possibilité de tenter sa chance comme maire de Sept-Îles, mais il admet qu’un autre palier du monde politique pourrait s’avérer aussi une option intéressante pour la continuité de son implication.

«Il s’en vient des élections au provincial l’an prochain et au fédéral l’année d’après, ce serait peut-être intéressant pour Sept-Îles d’être du bon côté des gouvernements», a dit Guy Berthe.

L’intérêt du conseiller à changer de position vient du fait qu’il aimerait pouvoir consacrer plus de temps aux différents dossiers. «Être capable de les mener, de les faire cheminer et de les porter jusqu’au bout, ça devient difficile parce qu’on manque de temps», a-t-il dit.

Le directeur des ressources matérielles et financières du cégep de Sept-Îles prendra ses vacances pour compléter sa réflexion. Il entend rendre son verdict d’ici la fin août.

«Je vais vraiment m’arrêter, me débrancher de tout mon environnement et c’est là que je serai vraiment en mesure de peser le pour et le contre pour prendre ma décision», a-t-il indiqué.

Vision de développement

Guy Berthe souhaiterait voir Sept-Îles prendre de l’ampleur, alors que la région a perdu une partie de sa population dans la dernière année. Avec une population plus importante, il est d’avis qu’il serait plus facile de développer différents services.

«Ce qui m’intéresse c’est d’amener des choses nouvelles et de voir à ce que Sept-Îles grandisse», a-t-il affirmé.

Il espère observer des projets comme Mine Arnaud et la phase 3 de l’Aluminerie Alouette se concrétiser. Leur potentiel apport dans les revenus de la municipalité est, à son avis, non négligeable.

«Si la croissance des dépenses de la Ville de Sept-Îles continue au même rythme que présentement et que les revenus demeurent inchangés, nous serons en déficits dans quelques années, nous manquerons d’argent», a-t-il avancé en parlant d’un horizon d’environ cinq ans.

Dans ce contexte, une importante réflexion financière s’impose à la Ville de Sept-Îles, selon le conseiller.

«Soit de nouvelles entreprises paient des taxes municipales, ou encore, il faudra augmenter les taxes. Il y a une bonne réflexion à faire», a dit M. Berthe.

Partager cet article