Santé et sécurité: Des entreprises de Port-Cartier et Sept-Îles s’illustrent

Par Frédérick Jolicoeur Tétreault 12:00 AM - 02 juin 2017
Temps de lecture :

Martine Théberge, chef de service – Santé publique au CISSS Côte-Nord, Bobby Fortin, mécanicien, Guy St-Louis, contremaitre chez ArcelorMittal – Usine de bouletage et Carl Gauthier, vice-président Finances de la CNESST.

Plusieurs entreprises de la région se sont réunies le 31 mai au Cégep de Sept-Îles afin de connaitre les lauréats des Grands Prix santé et sécurité du travail pour la Côte-Nord. Organisé par la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST), l’évènement a permis de couronner ArcelorMittal Exploitation minière Canada-Usine de bouletage et Fabnor dans la catégorie innovation.

L’usine de bouletage d’ArcelorMittal est ressortie grande gagnante de la catégorie Grandes entreprises grâce à la création d’une unité de ventilation qui permet aux travailleurs d’y pénétrer sans se retrouver en hauteur ni en espace clos. Comment est-ce possible? Par l’installation de nouvelles unités pouvant être soulevées sans effort par un cylindre pneumatique et dotées d’un système de penture permettant de faire pivoter le ventilateur. Les travailleurs derrière cette innovation ont même recouvert le caillebotis d’une plaque de métal qui rend impossible la chute d’outils.

Dans la catégorie petite et moyenne entreprises, c’est l’ancienne entreprise Fabnor de Sept-Îles qui a reçu les grands honneurs. En effet, avant sa fermeture, l’entreprise se spécialisant dans la fabrication, la réparation et la maintenance de pièces et d’équipements industriels a mis au point un système permettant de nettoyer le filtre des capteurs à la source de façon automatique.

Complètement fermé, le système rotatif d’aspiration, muni d’une entrée d’air propulsée par un compresseur, élimine à la source la totalité des poussières émises. Le boyau, situé sous le système, est raccordé à un aspirateur industriel, qui récupère toutes les poussières. Au total, ce sont près de 1 540 grammes de poussières fines qui sont récupérés par chaque filtre.

Innovation
«Tout ça a été fabriqué à l’interne. La plupart des projets ont été produits à l’interne puisque la créativité est un de nos critères de sélection. Il faut que les projets soient faits de A à Z à l’intérieur», explique la responsable des communications du CNESST, Sophie Gaudreault.

Les initiatives gagnantes se sont démarquées des autres entreprises en lice soit, Aluminerie Alcoa, Aluminerie Alouette, ARBEC – Usine de Port-Cartier, ArcelorMittal Infrastructure Canada – Port de Port-Cartier et Hydro-Québec de Baie-Comeau.

La remise des Grands Prix a eu lieu en marge de l’annuel colloque santé et sécurité de la Côte-Nord qui se déroulait en premier lieu à Sept-Îles le 31 mai avant de se diriger vers Baie-Comeau le lendemain. Le colloque permet aux entreprises de la région d’assister à des conférences, de rencontrer des fournisseurs, de réseauter et finalement, de connaitre les lauréats des Grands Prix santé et sécurité du travail.

Partager cet article