Anticosti dépose sa candidature pour l’UNESCO

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 17 janvier 2017
Temps de lecture :

La municipalité d’Anticosti a dévoilé officiellement, mardi à Montréal, sa candidature pour inscrire la grande île de la Minganie à la liste indicative du Canada pour le patrimoine mondial de l’UNESCO. L’événement s’est tenu en présence de partenaires, spécialistes et citoyens à la Maison du développement durable.

La municipalité et la communauté innue d’Ekuanitshit comptent sur le «paysage culturel» de l’île, ainsi que ses caractéristiques géologiques, paléontologiques et géomorphologiques «d’exception et d’importance mondiale» d’Anticosti.

Les dossiers de candidatures doivent être déposés au gouvernement fédéral d’ici le 27 janvier. Un comité consultatif évaluera ces candidatures et fera des recommandations à la ministre de l’Environnement Catherine McKenna. La liste indicative du Canada sera par la suite soumise à l’UNESCO pour évaluation à raison de deux candidatures par année. La dernière mise à jour de la liste indicative du Canada remonte à 2004.

Une pétition en ligne a permis de recueillir au moment d’écrire ces lignes 22 700 appuis à la candidature d’Anticosti. L’objectif initial était de 10 000 signatures. Si sa candidature est retenue, Anticosti pourrait rejoindre l’arrondissement historique du Vieux-Québec, le canal Rideau et le paysage de Grand-Pré en Nouvelle-Écosse au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Partager cet article