Le Bloc «seul à défendre» l’industrie forestière du Québec, selon Marilène Gill

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 26 Décembre 2016
Temps de lecture :

Marilène Gill

La députée bloquiste de Manicouagan, Marilène Gill, le Bloc québécois a été le seul parti à Ottawa «à défendre la position de l’industrie forestière québécoise» avec la reprise d’un conflit sur le bois d’œuvre avec les États-Unis. La députée est aussi revenue sur certains dossiers priorisés par sa formation politique dans son bilan de session parlementaire.

Selon Mme Gill, le Bloc a été le seul parti «à défendre la position de l’industrie forestière québécoise avec la reprise du conflit du bois d’œuvre, exigeant des garanties de prêt et l’exclusion du Québec de toute entente protectionniste».

Sa formation politique s’est donc rangée derrière la position de l’Assemblée nationale du Québec qui affirme que le nouveau régime forestier adopté en 2013 respecte les règles de libre-échange avec les États-Unis. Or, les Américains menacent de lever des barrières commerciales sur les importations de bois d’œuvre canadien le printemps prochain.

Muskrat Falls et assurance-emploi

Le Bloc québécois affirme aussi avoir été le seul parti à Ottawa «à s’inquiéter» du réinvestissement du gouvernement fédéral dans le projet hydroélectrique Muskrat Falls au Labrador, alors que le Québec n’a reçu aucune aide fédérale pour ses projets hydroélectriques. Ce réinvestissement constitue «une concurrence déloyale à Hydro-Québec financée à même les impôts des Québécois», selon la formation politique.

Le Bloc dit aussi s’être «démarqué» à la Chambre des communes avec le dépôt d’un projet de loi «pour les femmes qui perdent leur emploi après une grossesse et qui se retrouvent pénalisées par l’assurance-emploi parce que la période où elles reçoivent de l’assurance parentale est prise en compte dans la période de référence». Les nouveaux parents québécois bénéficient d’un régime d’assurance parentale contrairement à d’autres provinces canadiennes.

«C’est simple, à Ottawa, pour que le Canada avance, il faut que le Québec recule. Les libéraux du Québec ont travaillé contre le Québec», a déploré Marilène Gill en citant le dossier de Muskrat Falls et la baisse annoncée des transferts en santé.

Partager cet article