La Romaine: Le corps de Luc Arpin récupéré

Par Fanny Lévesque 12:00 AM - 23 Décembre 2016
Temps de lecture :

Les travaux à la Romaine-4.

Hydro-Québec a récupéré le corps de Luc Arpin, 51 ans des Escoumins, vendredi en début de soirée. Plus tôt en journée, la société d’État avait obtenu le feu vert pour exécuter la quatrième et dernière phase de l’opération visant à récupérer la victime, prisonnière des décombres au chantier de La Romaine-4 depuis maintenant deux semaines.

«Tout le monde était profondément affecté», a affirmé le porte-parole de la société d’État, Mathieu Rouy. «Ç’a touché vraiment beaucoup les gens et on réitère à nouveau nos plus sincères condoléances à la famille, aux proches et aux collègues de M. Arpin. Hydro-Québec va collaborer à 100% avec toutes les autorités concernées».

La Commission des normes, de l’équité, de la santé et sécurité au travail (CNESST) a approuvé jeudi en fin de journée le plan de travail de la société d’État pour sa périlleuse opération sauvetage. Depuis les deux dernières semaines, la société d’État a franchi une série d’étapes pour se rapprocher des lieux de l’éboulement, considéré comme «zone à risque».

«Pour se rendre à la pelle de façon sécuritaire, il a fallu évaluer la stabilité du site, dynamiter et récupérer les roches, il y a aussi eu une rampe d’accès de construite», énumère M. Rouy. Des mesures particulières ont également été prises pour protéger la victime. «Ç’a été un processus assez complexe.»

«Jusqu’à ce matin (vendredi), la pelle était toujours ensevelie. Il a fallu creuser pour l’atteindre et ce sont des experts qui ont retiré la victime. Le coroner va remettre demain (samedi) le corps à la famille», a-t-il poursuivi. Hydro-Québec, la CNESST, la Sûreté du Québec et la firme EBC, qui embauchait M. Arpin, ont collaboré aux opérations.

Le 9 décembre, un mur de roches s’est effondré sur la pelle hydraulique de M. Arpin au portail amont de la galerie de dérivation. C’est la firme EBC, qui embauchait également la victime, qui exécute les travaux, en collaboration avec Hydro-Québec, la CNESST et la Sûreté du Québec.

Le décès de M. Arpin fait grimper le bilan d’accidents mortels au chantier La Romaine à quatre. Une situation que la société d’État a elle-même qualifiée «d’inacceptable». Les opérations d’excavation à la Romaine-4 sont suspendues depuis les événements, mais le reste du chantier de 7,2 milliards $ est toujours en activités. Selon les premières constatations, une faille dans la paroi rocheuse pourrait être à l’origine de l’effondrement.

Partager cet article