Tata Steel: Investissement de Québec dans le projet DSO?

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 26 juillet 2016
Temps de lecture :

Le ministre Pierre Arcand

Le ministre responsable de la Côte-Nord, Pierre Arcand, et la ministre du Développement économique régionale, Lise Thériault, sont à Sept-Îles aujourd’hui pour faire une annonce «concernant l’entreprise Tata Steel Minerals Canada».

Le ministre Arcand, qui visite la Côte-Nord au nom de la ministre de l’Économie Dominique Anglade, et la ministre Thériault feront une annonce peu avant midi à la Marina de Sept-Îles. En janvier, en marge du Forum économique de Davos, Philippe Couillard avait annoncé que Québec pourrait prendre une participation dans le projet DSO de Tata Steel Minerals Canada à Schefferville. Une entente de principe avait été conclue avec le géant indien.

L’aide de l’État permettrait à Tata Steel d’allonger 400 millions $ d’ici deux ans dans son projet minier. La société est aussi le seul joueur minier ayant investi dans le quai multiusager à être prête à expédier sa production lorsqu’il sera connecté aux installations de Pointe-Noire. L’entente de principe prévoyait d’ailleurs la mise en place de conditions «mutuellement favorables» aux activités de transit du minerai de fer du chemin de fer Arnaud vers la Pointe-Noire.

Tata Steel Minerals Canada exploite une mine de fer à enfournement direct à Schefferville. La société a ouvert la machine en 2015 avec la fin de la construction de son usine en expédiant 2,3 millions de tonnes de minerai via les installations de Rio Tinto IOC à Sept-Îles. En 2014, la minière avait produit 73 000 tonnes.

Tata Steel Minerals Canada

Propriété de Tata Steel (94%) et New Millennium Iron (6%)

Tata Steel, géant indien de l’acier

New Millennium Iron, société canadienne

Projet DSO

Minerai de fer à enfournement direct

1 milliard $ d’investissements

Capacité de production de 6 millions de tonnes

Partager cet article